.
-

Edgar Quinet

Quinet (Edgar), écrivain né à Bourg en 1803; alla terminer ses études dans les universités d'Allemagne, dont l'influence se fait sentir dans ses écrits; publia en 1827 les Idées sur la philosophie de d'histoire de l'humanité de Herder (1827; 3 vol. in-8), donna en 1833 Ahasverus, qui fut mis à l'index parla cour de Rome, et, de 1836 à 1838, deux poèmes où il essayait de réaliser ses idées un peu systématiques sur l'épopée (Napoléon et Prométhée); devint, en 1839, professeur de littérature étrangère à la Faculté des lettres de Lyon, et en 1842 inaugura au Collège de France la chaire de littérature de l'Europe méridionale. 
-

Edgar Quinet (1803-1875).

A partir de ce moment il s'attacha à développer dans son enseignement et dans ses livres, sous une forme souvent un peu nuageuse, les idées révolutionnaires qu'il avait déjà indiquées dans quelques articles de la Revue des Deux-Mondes (de l'Avenir des religions; de la Révolution et de la Philosophie, etc.); publia le Génie des religions (1842); les jésuites (en collaboration avec Michelet, 1843); l'Ultramontanisme; le Christianisme et la Religion française (1846). 

Son cours ayant été suspendu en 1846, il fut élu à Bourg député de l'opposition en 1847, remonta dans sa chaire après la révolution de 1848, fit partie de l'extrême gauche à l'Assemblée constituante et à l'Assemblée législative; fut expulsé de France en 1852, fit dans l'exil de nouvelles publications politiques (la Révolution; la République; l'Esprit nouveau, etc.); fut nommé membre de l'Assemblée nationale de 1871, et y siégea à l'extrême gauche jusqu'à sa mort (1875). Il a été donné deux éditions (in-8e et in-12) de ses Oeuvres complètes.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.