.
-

Histoire de la Moldavie

Moldavie, en all. Moldau, en turc Bogdan. - Nom d'un ancien pays dont la Moldavie actuelle ne correspond qu'à la partie orientale (Bessarabie). Au XIXe siècle, la Moldavie historique  était située entre la Russie au Nord et à l'Est, le territoire propre de la Turquie et la principauté de Valachie au Sud, et l'Autriche à l'Ouest. Superficie; environ 31 350 km². Capitale : lassy. Bornée à l'Ouest par les monts Carpates, la Moldavie était arrosée par le Pruth, qui la séparait de la Russie à l'Est (et aujourd'hui de l'Etat moldave actuel); le Sereth, qui la traversait du Nord au Sud, la Moldava, affluent du Sereth, qui lui a donné son nom, et le Danube, qui formait une petite partie de sa limite méridionale. Son sol était abondant en céréales, vins, fruits et tabac, et riche en pâturages qui nourrissaient un grand nombre de chevaux et de bovins. Forêts considérables. Mines d'or, d'argent, de fer et de sel. 

Après avoir été comprise dans la Dacie conquise par Trajan, la Moldavie fut successivement envahie par les Goths, les Huns, les Bulgares, les Slaves, les Avars, les Khazares, les Petchenègues ( LesTurkmènes), les Magyars, les Kumans et les Mongols. Dragoch ou Bogdan Ier, y ramena de la Hongrie, au XIVe siècle, les descendants de l'ancienne population dace et romaine, et y créa un Etat, dépendant d'abord, puis indépendant de la Hongrie, et dont il fut le premier souverain, sous le nom de vaïvode. Cet Etat fut appelé Bogdanie du nom de son fondateur. Après avoir recherché la protection de la Pologne, la Moldavie devint, dans la première moitié du XVIe siècle, d'abord vassale et ensuite tributaire de la Turquie. A l'extinction de la dynastie des Dragochistes, les vaïvodes furent pendant quelque temps électifs; mais la Turquie s'arrogea bientôt le droit de les nommer, et finit, dans les premières années du XVIIIe siècle, par les choisir parmi les familles grecques du Phanar.

La Russie commença sous Pierre Ier à exercer sur la principauté une influence que le traité de Kutchuk-Kaïnardji fortifia en 1774. La Moldavie perdit en 1777 la Bukovine, qui fut cédée à l'Autriche, et en 1812 la Bessarabie, qui passa à la Russie. Elle montra, lorsque l'insurrection grecque éclata en 1821, des dispositions que la Porte comprima en occupant le pays jusqu'en 1826. Elle fut placée, par le traité d'Andrinople, en 1829, sous la .protection de la Russie, dont les troupes y demeurèrent jusqu'en 1834. Elle s'associa en 1848 au mouvement insurrectionnel qui se manifesta en Valachie. Les troupes turques et russes y entrèrent simultanément pour y rétablir l'ordre, et n'en sortirent qu'en 1851. Les Russes commencèrent la guerre contre la Turquie en 1853 par l'envahissement de la Moldavie et de la Valachie. Mais ils furent contraints d'évacuer les deux principautés en 1854, et les Autrichiens les occupèrent. Le traité de Paris 1856 a rendu à la Turquie, pour être réuni à la Moldavie, un quart de la Bessarabie.  L'union des principautés Valaque et Moldave eut lieu en 1861, et à partir de cette date l'histoire de la Moldavie (occidentale) se confond avec celle de la Roumanie.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.