.
-

Animaux > Mammifères > Insectivores
Les Talpidés
Taupes, Desmans et Musaraignes-taupes
Les Talpidés sont une famille de mammifères insectivores, qui comprend les Taupes, les Desmans et les Musaraignes-taupes. Ces animaux peuvent être rapprochés des Musaraignes, si ce n'est qu'ils sont le plus souvent adaptés à la vie souterraine, quelques-uns étant cependant aquatiques. 

Les Taupes, qui se nourrissent de vers de terre et de larves, sont répandus sur tout le Nord des deux continents. Elles sont caractérisées par des yeux très petits ou même recouverts par la peau, des oreilles très petites, les pattes antérieures organisées pour fouir, la clavicule et l'humérus très courts et robustes, la main munie d'un grand os falciforme sur son bord interne. La denture est très variable, comprenant de 36 à 44 dents, presque chaque espèce ayant été considérée comme le type d'un genre à part. 

Les Desmans représentent le type aquatique de cette famille, leurs pattes étant modifiées pour nager dans les eaux douces où ils cherchent leur nourriture. Ce sont de véritables Taupes aquatiques. Les Desmans ont les pattes ordinairement plus ou moins palmées, surtout les postérieures, le nez allongé en forme de courte trompe, la queue comprimée, nue et écailleuse ou poilue, les yeux et les oreilles externes rudimentaires, ces dernières dépourvues de conque et cachées dans le pelage. Le corps est ramassé, les pattes courtes, à cinq doigts bien développés. Les incisives sont moins nombreuses que celles des Taupes, mais la première paire d'incisives supérieures est très forte, scalpriforme, rappelant celle des Musaraignes. Le pelage, de couleur foncée, présente des reflets irisés quand il est mouillé. 

Les Musaraignes-taupes peuvent être vues comme une catégorie des Desmans.

Classification des Talpidés

La famille des Talpidées est divisée en trois sous-familles (Talpinés, Scalopinés et Uropsilinés), elles-mêmes divisées en tribus. L'application commune des termes Taupes, Desmans ou Musraignes-Taupes ne correspond pas à la classification actuelle des zoologistes. Les Desmans sont, pour la plupart, des Talpinés, comme les Taupes de l'Ancien Monde. Les genres Desmana et Galemys correspondent aux Desmans proprement dits,  mais les espèces des genres Urotrichus, Neurotrichus et Uropsilus peuvent aussi être considérés comme des Desmans par leur morphologie générale, même si les représentants de ces genres n'ont pas les pieds palmés et les moeurs terrestres des véritables Taupes. Les genres Scaptonyx et Scaptochirus, relient, en Asie, les Desmans aux Taupes proprement dites. Les Uropsilus, qui a eux seuls forment la sous-famille des Uropsilinés, et l'Urotrichus talpoïdes constituent les Musaraignes-Taupes.
-
Talpinés Talpini
Taupes de l'Ancien monde
Talpa  : T. europaea (Taupe d'Europe); T. altaica (Taupe de Sibérie); T. caeca (Taupe aveugle ou Taupe méditerranéenne); T. caucasica (Taupe du Caucase); T. davidiana (Taupe d'Iran); T. levantis (Taupe du Levant); T. occidentalis (Taupe d'Espagne); T. romana (Taupe romaine); T. stankovici (Taupe des Balkans)


Euroscaptor : E. grandis (Grande taupe de Chine); E. klossi (Taupe de Kloss); E. longirostris (Taupe à long nez); E. micrura (Taupe de l'Himalaya); E. mizura (Taupe des montagnes du Japon); E. parvidens (Taupe à petites dents)


Mogera : M. imaizumii (Petite taupe japonaise); M. insularis (Taupe insulaire); M. tokudae (Taupe de Tokuda) et M. robusta (Grande taupe); M. uchidai (Taupe de Senkaku); M. wogura (Taupe japonaise)


Parascaptor : P. leucura (Taupe à queue blanche)


Scaptochirus : S. moschatus (Taupe à museau court)
Neurotrichini Neurotrichus  : N. gibbsii (Taupe naine ou Taupe de Gibbs)
Scaptonychini Scaptonyx : S. fusicaudus (Taupe à longue queue)
Urotrichini Urotrichus : U.  talpoides (Musaraigne-taupe des montagnes du Japon)

Dymecodon : D. pilirostris (Taupe de True)
Desmans proprement dits DesmanaD. moschata (Desman de Moscovie ou de Russie)


Galemys : G. pyrenaicus (Desman des Pyrénées)
Scalopinés Condylurini Condylura : C. cristata (Condylure étoilé)
Scalopini Scalopus : S. aquaticus (Taupe à queue glabre ou Taupe du Canada)


Scapanus : S. latimanus(Taupe de Californie); S. orarius (Taupe du Pacifique); S.townsendii(Taupe de Townsend)


Scapanulus : S. oweni (Taupe de Kansu)


Parascalops : P.  breweri (Taupe à queue chevelue)
Uropsilinés
Musaraignes-taupes
Uropsilus : U. andersoni (Musaraigne-taupe du Sichuan); U. gracilis (Musaraigne-taupe gracile); U. investigator (Musaraigne-taupe du Yunnan); U. soricipes (Musaraigne-taupe de Chine)

Les Talpinés.
Les Taupes de l'Ancien continent (Eurasie) se distinguent par leur première incisive supérieure qui est à peine plus grande que la seconde. Le Scapionyx fusicaudus, qui a 42 dents, relie les véritables Taupes aux Desmans, ayant la tête d'une Taupe avec des pattes semblables à celles du genre Urotrichus.

Le genre Talpa.
Le genre Taupe (Talpa) a pour type la Taupe d'Europe (T. europaea) qui a 44 dents et les pattes antérieures dilatées en forme de pelle. La queue est très courte, le corps cylindrique, la tête enfoncée entre les épaules, le museau long, conique, les yeux, cachés par les poils, situés au fond d'un repli cutané de la dimension d'un trou d'épingle, les oreilles dépourvues de conque. La paume des mains est dirigée en dehors, et chacune est pourvue de cinq doigts armés d'ongles forts, aplatis et bifides. Les pattes postérieures sont normales. Le pelage est court et velouté, d'un noir brillant, un peu argenté. Elle habite le Nord et le centre de l'Europe et le Nord de l'Asie jusqu'au Japon, au Sud jusqu'à l'Himalaya
-

Taupe commune.
Taupe commune (Talpa europaea).

La Taupe se nourrit presque exclusivement de vers de terre qu'elle poursuit au moyen de galeries souterraines ayant un diamètre un peu supérieur à celui de son corps, et dans lesquelles elle court avec la rapidité d'un cheval au trot; elle creuse la terre meuble avec une rapidité presque incroyable : dans une terre sablonneuse, elle semble
nager. Elle est très féroce, a besoin d'une grande quantité de nourriture et s'attaque à tous les animaux, courtilières, reptiles, grenouilles, qui s'égarent dans les galeries ou passent sur les taupinières, tas de terre rejetés à la surface dans son travail souterrain. Son terrier est très compliqué : on y distingue le gîte proprement dit, situé d'ordinaire au centre de son terrain de chasse qui est quelquefois très étendu et s'augmente continuellement du travail de chaque jour. Le gîte ou donjon est une chambre circulaire, tapissée d'herbe, et dans laquelle débouchent sept ou huit galeries divergentes. Ces terriers sont fréquentés par plusieurs Taupes; des galeries particulières conduisent à l'eau la plus proche et servent à toutes les taupes d'un même territoire. Les mâles luttent avec acharnement pour la possession des femelles qui mettent bas d'avril à juin et jusqu'en août de trois à cinq ou même six à sept petits qui naissent nus et sont allaités pendant plusieurs semaines.

La Taupe aveugle.
La Taupe aveugle (T. caeca), du Sud de l'Europe, ne diffère de la Taupe d'Europe que par l'atrophie plus grande de l'oeil, qui est complètement recouvert par la peau. Les formes et le comportement des deux espèces sont d'ailleurs identiques.

Les Taupes asiatiques.
La Taupe aveugle a son équivalent dans le Sud de l'Asie par des espèces qui n'en diffèrent que par quelques détails de la denture :  Euroscaptor micrura de l'Inde; Parascaptor leucura d'Indochine et de Chine; enfin Scaptochirus moschatus  de Mongolie et Talpa Davidiana d'Anatolie et d'Iran. Toutes sont complètement aveugles.

Les Taupes du genre Mogera, également asiatiques, vivent au Sud  du Japon. Avec une structure extérieure fort semblable à celle de la Taupe d'Europe, et une éthologie identiques aux siennes, la taupe woogura (Mogera wogura) s'en distingue par la couleur du pelage, qui est d'un fauve sale, et par le nombre des incisives, qui n'est que de trois paires à chaque mâchoire

Le genre Urotrichus.
Les Urotriches (tribu des Urotrichini) sont de petits animaux pourvus d'une trompe assez allongée et mobile, ayant une queue longue, égale et velue, cinq doigts aux pieds, les antérieurs conformés comme ceux des Musaraignes, et trente-six dents.

Ce genre ne repose que sur l'Urotriche talpoïde ou Musaraigne-Taupe des montagnes du Japon, ou encore lamisu, dans la langue du pays. Elle a 9,5 cm de long; la queue mesure de 3 à 4 cm. Son pelage est brun foncé, sa trompe et ses patte sont couleur de chair. Elle a le corps cylindrique, le museau court, les yeux et les oreilles rudimentaires, la trompe nue, ses pattes fouisseuses sont robustes, mais rappellent celles des Musaraignes. Formule dentaire :

i.3/2, c.1/0, pm.3.3, m.3/3 X 2 = 36 dents
Comme l'indique son nom vernaculaire, cette espèce souterraine vit dans les montagnes du sud de l'archipel nippon (Honshu, Shikoku, Kiushu).

Le genre Neurotrichus.
De l'autre coté du Pacifique, dans la région de l'Amérique du Nord qui s'étend à l'Ouest des Montagnes Rocheuses, on trouve, des monts des Cascades à la Californie et au Texas, une espèce très semblable extérieurement à l'Urotriche, mais en différant par sa denture notée ci-dessous : c'est le Neurotrichus Gibsii (Gunther) qui vit dans les prairies au bord des rivières, creusant dans ce sol sablonneux des galeries souterraines assez différentes de celles de la taupe. Formule dentaire :

 i.3/3, c.1/1, pm.2/2, m 3/3 x 2 = 36 dents.
Les Desmans proprement dits.
Le Desman moscovite ou Desman de Russie (Desmana moschata), type du genre, a la taille du Rat noir; sa queue est fortement comprimée, nue, écailleuse, son pelage d'un beau brun foncé dessus et argenté en dessous. Il répand une forte odeur musquée provenant de glandes situées à la base de la queue. II habite les fleuves du sud-est de la Russie et de la partie voisine de l'Asie, remontant jusqu'à Moscou. Il se nourrit de vers, d'insectes, de poissons, de grenouilles et de mollusques.

On trouve dans le sud-ouest de la France une espèce presque moitié plus petite, mais qui s'en rapproche beaucoup par ses caractères, bien qu'on en ait fait un genre à part sous le nom de Galemys (ou Mygalina). C'est la Desman des Pyrénées (Galemys Pyrenaica E. Geoff.), à queue plus longue, plus grêle et moins comprimée. Le pelage est brun châtain dessus, gris argenté dessous. Formule dentaire :

 i.3/3, c. 1/1, pm.4/4, m.3/3 X 2 = 44 dents

L'espèce habite aussi le Nord de l'Espagne et du Portugal et se trouve aussi sur le versant français des Pyrénées, le long des petits cours d'eau qui coulent dans les vallées des Hautes-Pyrénées et du Sud de la Haute-Garonne. Ce Desman se nourrit d'insectes et de crustacés aquatiques, de mollusques et de poissons. Il détruit quantité de truites qu'attire, dit-on, l'odeur pénétrante et musquée sécrétée par sa glande sous-caudale. Il se loge dans de longs terriers creusés dans la berge des cours d'eau des montagnes. On le capture en détournant ces ruisseaux au moyen de digues et mettant à sec sa retraite. Il est nocturne, mais se trouve quelquefois sous les meules de foin où il s'est attardé au lever du soleil étant en chasse.
-

Desman des Pyrénées.
Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus).

Les autres genres dont il nous reste à parler ont les habitudes terrestres des Taupes, la queue poilue et les pieds non palmés, avec les formes des Desmans. 

Les Taupes américaines (Scalopinés).
Les Taupes américaines (genres Scalops, Scapanus et Condylura, etc.) se distinguent par la première incisive supérieure, notablement plus grande que la seconde. 

Les Scalopes (tribu des Scalopini).
Les Scalopes, connus vulgairement sous le nom de Taupes d'eau, forment en quelque sorte la transition entre les Taupes et les Musaraignes. Ils se distinguent par leur museau pointu, assez semblable à celui des Musaraignes.

Le Scalops aquaticus (Scalope aquatique ou Taupe du Canada) n'a que 36 dents. Le museau est simple, comme chez la Taupe d'Europe, la queue courte et presque nue, les pattes postérieures ciliées, ce qui indique des habitudes aquatiques. Cette espèce est longue de 20 cm; son pelage est brun-noir, le fond est noir, avec reflets châtains à la face; la queue et les pattes sont blanches. Il y a des variétés d'un brun clair, rousses ou blanc d'argent. Ses yeux sont petits et cachés; c'est à peine si l'on peut faire passer un cheveu dans la fente palpébrale. La queue est noire, amincie, parcourue par deux sillons longitudinaux, un supérieur et un inférieur.

Le Scalope aquatique recherche les lieux humides, mais il fuit ceux qui sont inondés. Il semble qu'on peut l'apprivoiser; qu'il joue avec son maître; qu'il suit celui qui lui donne à manger; et qu'il porte les aliments à sa bouche avec sa trompe. Quant à ses autres habitudes, à ses moeurs, elles sont les mêmes que celles de la taupe vulgaire d'Europe.

Le genre Scapanus présente 44 dents et a d'ailleurs les formes du genre précédent.

Les Condylures (tribu des Condylurini).
Ce groupe se résume aujourd'hui à une seule espèce, le Condylure étoilé ou Taupe à museau étoilé (Condylura cristata). Cet animal a 17 cm de long, sur lesquels 5 cm appartiennent à la queue, qui est  étranglée à la base, effilée à l'extrémité, épaisse et comme noueuse au milieu. Il est moins trapu que la Taupe d'Europe, la pelle formée par la paume de la main est moins large, avec les ongles normaux et non bifides et la tête est plus allongée. Cette tête et surtout le museau terminé en trompe, portant les narines au centre d'une couronne de lobules cartilagineux, pointus, très mobiles,  réunis en une couronne étoilée, qui forme la trompe, sont les caractères les plus saillants de cet animal. Cette couronne est formée de seize grands rayons, huit de chaque côté, et de quatre petits, deux supérieurs et deux inférieurs.

Le pelage du Condylure étoilé est court, mou, velouté, couché comme celui de la Taupe ordinaire; il est noir d'ardoise, avec des reflets d'un brun clair; le dos est plus foncé que le ventre et les flancs. Une sous-espèce, ou peut-être une simple variété, est émeraude, avec vingt et un cartilages nasaux.; une autre est brun-noir, avec vingt cartilages nasaux.

Le comportement du Condylure étoilé sont celles de la Taupe d'Europe. Il se creuse des couloirs souterrains, rejette des tas de terre et se nourrit d'Insectes.

Musaraignes-taupes (Uropsilinés).
Cette sous-famille, qui renferme l'essentiel des Musaraignes-Taupes, ne comprend que le genre Uropsilus (A. Milne-Edward) formé d'espèces analogues au Urotriches du Japon, mais, celles-ci, vivant  sur le plateau central de l'Asie (Chine Ouest et Centre, Tibet Nord-Est). Par ses pattes plus faibles, la présence d'une conque auditive externe et sa denture, l'Uropsilus soricipes semble pouvoir faire le lien entre les Desmans et les Musaraignes. Formule dentaire :

i.2/1, c.1/1, pm.3/3, m.3/3 X 2 = 34 dents.

Paléontologie des Talpidés

Les Insectivores du type des Talpidae; étaient très nombreux au Tertiaire (Cénozoïque). Les genres Camphotherium et Amphidozotherium sont de l'Eocène de France. Dé véritables Taupes (Talpa acutidens, T. minuta, etc.) se trouvent au Miocène et au Pliocène du même pays.

Les Desmans paraissent avoir été plus répandus à l'époque tertiaire que de nos jours. Le genre Pechinogale (Pomel), qui est du miocène du centre de la France, appartiendrait, d'après Schlosser, à cette sous-famille, tandis que les genres Parasorex et Ptesiosorex, qui en avaient été rapprochés, doivent être placés parmi les Macroscelidés. Le Galeospalax mygaloïdes (Pomel), du même gisement, doit être réuni dans le groupe de Desmans dont plusieurs formes se trouvent également dans le Miocène du centre et du Sud de la France. Enfin, les Mygale antiqua ne diffèrent pas du Desman des Pyrénées, et le Palaeospalax magnus (Owen) est identique à celui de Russie, ce qui prouve que ces deux espèces s'étendaient, à l'époque pliocène et quaternaire, sur une grande partie de l'Europe et jusqu'en Angleterre. (E. Trouessart).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2018. - Reproduction interdite.