.
-

Amphibiens
Les Anoures
(grenouilles, crapauds)
Les Batraciens qui composent le super-ordre des Anoures sont caractérisés par leur corps plus ou moins aplati, toujours trapu et recouvert d'une peau unie. Ils sont dépourvus de queue et leurs pattes postérieures, très développées, offrent de grosses cuisses organisées pour le saut. La tête, plate et sans cou distinct, présente une ouverture buccale très grande et de gros yeux très saillants, rétractiles dans leurs orbites, et à paupières bien développées, surtout l'inférieure (membrane nictitante) qui peut recouvrir complètement le globe oculaire. La membrane tympanique est tantôt libre, tantôt cachée sous la peau. La langue, qui fait parfois défaut (groupe des Aglosses), est fixée à la mâchoire inférieure, tandis que sa portion postérieure est protractile et peut servir d'organe de préhension. 

Le squelette est remarquable en ce que les côtes manquent ou sont rudimentaires, tandis que les apophyses transverses des vertèbres dorsales sont très allongées. L'épaule et le bassin existent toujours. Les arcs branchiaux sont réduits à une seule corne postérieure fixée de chaque côté à l'os hyoïde, qui est gros et supporté antérieurement par une paire de cornes très développées. Les Anoures ont la peau unie, mais elle est souvent rendue inégale par la présence de glandes verruqueuses plus ou moins développées, pouvant sécréter un liquide laiteux caustique, qui s'accumulent dans divers endroits, notamment sur les côtés du corps, sur les cuisses postérieures, mais surtout dans le voisinage de l'orifice tympanique où elles forment de petites éminences appelées parotides. De plus, la peau, très riche en nerfs et en vaisseaux, est très irritable et joue un rôle important dans le phénomène de la respiration, concurremment avec les sacs pulmonaires :qui sont situés, en général, à l'extrémité postérieure du larynx; ce dernier constitue, surtout chez les mâles, un organe vocal que viennent renforcer des poches faisant office de résonateurs et qui sont situées sous la langue ou de chaque côté du larynx. 

Les Batraciens Anoures ne possèdent pas d'organe copulateur externe apparent; l'accouplement se borne à un rapprochement externe; le mâle se place généralement sur le dos de la femelle et verse sa semence sur les oeufs à mesure qu'ils sortent du cloaque de la femelle. Cet accouplement s'opère presque toujours dans l'eau. Au sortir de l'oeuf et pendant les premières phases de leur développement, les larves, désignées sous le nom de têtards, vivent d'une vie aquatique; elles ont alors le corps gros et arrondi, une queue très développée et sont pourvues de branchies externes qui ne tardent pas à s'atrophier et à être recouvertes par la peau; peu à peu les membres postérieurs apparaissent, puis les antérieurs; les branchies sont remplacées par des poumons; la queue diminue et finit par disparaître complètement. Telle est la marche la plus ordinaire des métamorphoses des Anoures. Dans quelques espèces cependant, ces métamorphoses s'effectuent dans des alvéoles dorsales de la mère, comme cela s'observe chez les Pipa, ou bien dans une poche dorsale commune, comme chez les Notodelphys. D'autres fois enfin, les jeunes n'éclosent qu'après avoir subi toutes leurs métamorphoses et en quittant l'oeuf sont pourvus de poumons complètement développés. Tel est le cas de l'Hylodes martiniensis on rainette des Antilles, dont la femelle pond ses oeufs sur les feuilles humides. 

Les Anoures, rares dans les pays tempérés, sont surtout répandus dans les régions tropicales des deux mondes; les uns vivent indifféremment sur la terre et dans l'eau et sont alors pourvus d'une membrane natatoire aux cinq orteils des pattes postérieures, les autres habitent des retraites obscures et humides; ces derniers, dépourvus de membranes natatoires, ne recherchent l'eau qu'à l'époque des amours; ils se creusent des galeries ou des trous dans le sol, ou bien montent sur les arbres ou les arbrisseaux à l'aide des sortes de ventouses dont sont pourvus leurs doigts. Tous se nourrissent d'insectes, de larves, de vers, de mollusques nus, etc., qu'ils ne chassent que la nuit ou par les temps pluvieux. (Dr L. Hn. et Ed. Lef.).

Classification des Anoures.
-

Neobatrachia Bufonoidea Bufonidae :  Bufo, Adenomus, Altiphrynoides, Amietophrynus, Anaxyrus, Andinophryne, Ansonia, Atelopus, Bufoides, Capensibufo, Chaunus, Churamiti, Crepidophryne, Dendrophryniscus, Didynamipus, Duttaphrynus, Epidalea, Frostius, Ingerophrynus, Laurentophryne, Leptophryne, Melanophryniscus, Mertensophryne,  Metaphryniscus,  Nannophryne, Nectophryne, Nectophrynoides, Nimbaphrynoides, Ollotis, Oreophrynella, Osornophryne, Parapelophryne, Pedostibes, Pelophryne, Peltophryne, Phrynoidis, Poyntonophrynus, Pseudepidalea, Pseudobufo, Rhaebo, Rhamphophryne, Rhinella, Schismaderma, Truebella, Vandijkophrynus, Werneria, Wolterstorffina. 


Amphignathodontidae : Flectonotus, Gastrotheca. 


Aromobatidae : Aromobates, Allobates, Anomaloglossus, Mannophryne, Prostherapis, Rheobates.


Brachycephalidae : Brachycephalus, Adelophryne, Atopophrynus, Barycholos, Craugastor, Dischidodactylus, Eleutherodactylus, Euhyas, Euparkerella, Geobatrachus, Holoaden, Oreobates, Pelorius, Phrynopus, Phyllonastes, Phyzelaphryne, Syrrhophus. 


Centrolenidae : Centrolene, Allophryne, Cochranella, Hyalinobatrachium. 


Cryptobatrachidae : Cryptobatrachus, Stefania.


Dendrobatidae : Dendrobates, Adelphobates, Ameerega, Colostethus, Epipedobates, Hyloxalus, Minyobates, Oophaga, Phyllobates, Ranitomeya, Silverstoneia, 


Heleophrynidae : Heleophryne


Hemiphractidae : Hemiphractus.


Hylidae : Hyla, Hylomantis, Acris, Agalychnis, Anotheca, Aparasphenodon, Aplastodiscus, Argenteohyla, Bokermannohyla, Bromeliohyla, Calyptahyla, Charadrahyla, Corythomantis,  Cyclorana, Dendropsophus, Duellmanohyla, Ecnomiohyla, Exerodonta, Hyloscirtus, Hypsiboas, Isthmohyla, Itapotihyla, Litoria, Lysapsus, Megastomatohyla, Myersiohyla, Nyctimantis, Nyctimystes, Osteocephalus, Osteopilus, Pachymedusa, Phasmahyla, Phrynohyas, Phrynomedusa, Phyllodytes, Phyllomedusa, Plectrohyla, Pseudacris, Pseudis, Pternohyla, Ptychohyla, Scarthyla, Scinax, Smilisca, Sphaenorhynchus, Tepuihyla, Tlalocohyla, Trachycephalus, Triprion, Xenohyla. 


Leptodactylidae : Leptodactylus, Adenomera, Calyptocephalella, Edalorhina, Elosia, Hydrolaetare, Lithodytes, Physalaemus, Pleurodema, Pseudopaludicola, Vanzolinius,  Syncope.


Limnodynastidae : Limnodynastes, Adelotus, Heleioporus, Lechriodus, Mixophyes, Neobatrachus, Notaden, Philoria.


Myobatrachidae : Myobatrachus, Arenophryne, Assa, Bryobatrachus, Crinia, Geocrinia, Kyarranus, Megistolotis, Metacrinia, Paracrinia, Pseudophryne, Spicospina, Taudactylus, Uperoleia. 

Nasikabatrachidae : Nasikabatrachus.


Rheobatrachidae : Rheobatrachus.


Sooglossidae : Sooglossus, Nesomantis.
Microhyloidea Microhylidae : Microhyla, Adelastes, Altigius, Arcovomer, Chaperina, Chiasmocleis, Ctenophryne, Dasypops, Dermatonotus,  Elachistocleis, Gastrophryne, Gastrophrynoides, Glyphoglossus,  Hamptophryne, Hyophryne, Hypopachus, Kalophrynus, Kaloula, Metaphrynella, Micryletta, Myersiella, Nelsonophryne,Otophryne, Phrynella, Ramanella, Relictivomer, Stereocyclops, Synapturanus, Syncope, Uperodon.


Paradoxophyla, Scaphiophryne, Asterophrys, Barygenys, Callulops, Mantophryne, Pherohapsis, Xenobatrachus, Xenorhina, Albericus, Aphantophryne, Austrochaperina, Choerophryne, Cophixalus, Copiula, Genyophryne, Liophryne, Oreophryne, Oxydactyla, Sphenophryne, Anodonthyla, Cophyla, Madecassophryne, Platypelis,Plethodontohyla, Rhombophryne, Stumpffia, Calluella,  Dyscophus, Phrynomantis.


Brevicipitidae : Breviceps, Balebreviceps, Callulina, Probreviceps, Spelaeophryne.
Ranoidea Ranidae : Rana, Conraua, Micrixalus, Pyxicephalus, Tomopterna, Ptychadena, Nyctibatrachus, Indirana, Amolops, Afrana, Amietia, Amnirana, Aubria, Chaparana, Elachyglossa, Hildebrandtia, Huia, Lankanectes, Lanzarana, Meristogenys, Odorrana, Pseudoamolops, Pterorana, Staurois, Strongylopus, Taylorana, etc.


Arthroleptidae : Arthroleptis, Astylosternus, Cardioglossa, Leptodactylodon, Nyctibates, Scotobleps, Trichobatrachus, Leptopelis. 


Astylosternidae.


Petropedetidae :  Anhydrophryne, Arthroleptella, Arthroleptides, Cacosternum, Dimorphognathus, Ericabatrachus, Microbatrachella, Natalobatrachus, Nothophryne, Petropedetes, Phrynobatrachus, Phrynodon, Poyntonia.


Ceratobatrachidae : Palmatorappia, Ingerana, Discodeles, Ceratobatrachus, Batrachylodes, Platymantis. 


Dicroglossidae  : Annandia, Eripaa, Euphlyctis, Fejervarya, Hoplobatrachus, Limnonectes, Minervarya, Nannophrys, Nanorana, Ombrana, Quasipaa, Sphaerotheca, Occidozyga.


Mantellidae : Mantella, Mantidactylus, Boophis, Aglyptodactylus, Laliostoma.


Hemisotidae : Hemisus.


Hyperoliidae : Acanthixalus, Afrixalus, Alexteroon, Arlequinus, Callixalus, Chlorolius, Chrysobatrachus, Cryptothylax, Heterixalus, Hyperolius, Kassina, Kassinula, Nesionixalus, Opisthothylax, Paracassina, Phlyctimantis, Semnodactylus, Tachycnemis. 


Rhacophoridae : Buergeria, Chirixalus, Chiromantis, Kurixalus, Nyctixalus, Philautus, Polypedates, Rhacophorus, Theloderma. 
Archeobatrachia Pelobatoidea Pelobatidae : Peobates.


Megophryidae : Atympanophrys, Brachytarsophrys, Leptobrachella, Leptobrachium, Leptolalax, Megophrys, Ophryophryne, Oreolalax, Scutiger, Vibrissaphora, Xenophrys.


Pelodytidae : Pelodytes.


Scaphiopodidae : Scaphiopus,  Spea.
Pipoidea  Pipidae : Pipa, Hymenochirus, Pseudhymenochirus, Silurana,  Xenopus. 


Rhinophrynidae : Rhinophrynus.
Discoglossoidea Alytidae : Alytes, Discoglossus.

Ascaphidae  : Ascaphus.

Bombinatoridae : Bombina, Barbourula.

Leiopelmatidae : Leiopelma; genre disparu : Vieraella
Proanoures (ordre disparu) Protobatrachidés : Miobatrachus, Triadobatrachus.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.