.
-

Paupière (anatomie). - Organe formé de voiles musculo-membraneux, placés au-devant des globes oculaires qu'ils recouvrent en se rapprochant. Chez l'humain et les mammifères y a deux paupières : la supérieure, plus large, et l'inférieure. La face antérieure est cutanée, la face postérieure conjonctive; sur le bord libre, sur le bord libre, la lèvre antérieure donne implantation aux cils, la postérieure présente les orifices des glandes de Meibomius.  Les bords libres circonscrivent la fente palpébrale et se rejoignent pour former les commissures; au point d'union sont les orifices du canal lacrymal; à l'angle interne, on observe la caroncule lacrymale. 

De dehors en dedans, la paupière est constituée par l'épiderme, le derme, une couche de tissu conjonctif lâche, une couche musculaire (orbiculaire des paupières), une couche fibro-tendineuse (cartilage tarse, tendon du releveur), renfermant les glandes de Meibomius, l'aponévrose palpébrale et la conjonctive; elle est irriguée par les artères palpébrales, et innervée, au point de vue sensitif, par des branches (ophtalmique, maxillaire supérieur) du trijumeau, et au point de vue moteur par le facial (occlusion) et l'oculaire commun (écartement).
-

Paupière.
Paupière. - 1. Bord de la paupière supérieure; 2. Paupière inférieure; 3. Glandes de Meibomius; 4. Glandes lacrymales; G. Canaux excréteurs conjonctivaux.

Les paupières sont surtout des organes de protection le clignement, volontaire ou réflexe, en est la manifestation; par les cils, il écarte les poussières et les corps étrangers, par les larmes, qu'il étale, il les dissout ou les entraîne. Enfin, l'occlusion involontaire des paupières, au moment du sommeil, résulte de ce que la tonicité du releveur devient plus faible que celle de l'orbiculaire.

Chez les oiseaux, la paupière inférieure l'emporte sur la supérieure; de plus, il existe une troisième paupière, transversale, dite nictitante (ou nyctitante), que l'on observe également chez les squales. Chez les serpents, le sac conjonctival reste formé, de telle sorte qu'il existe, en avant de la cornée, une mince membrane transparente. Enfin, chez les mollusques, on observe, autour de la cornée, des  élevures des téguments qui forment de véritables paupières.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.