.
-

Cloaque

Cloaque (zoologie). - Chez les vertébrés on observe fréquemment la réunion des canaux excréteurs des appareils urinaires et reproducteurs avec l'extrémité du canal intestinal. La cavité qui en résulte forme le cloaque.  Chez les poissons, les orifices excréteurs des organes génitaux et parfois l'urètre sont indépendants, mais les reptiles, les oiseaux et, même encore parmi certains mammifères, les monotrèmes, présentent cette réunion plus ou moins complète. 

Chez les reptiles la conformation du cloaque varie suivant les classes. Chez les ophidiens, il s'ouvre en dehors à la base de la queue par une fente transversale et forme un cul-de-sac dorsal par rapport au rectum. Outre l'ouverture anale interne, on trouve soit un second orifice de chaque côté s'il s'agit d'un mâle, les canaux déférents se confondant avec l'uretère pour aboutir par un orifice commun dans le cloaque; soit deux orifices latéraux quand il s'agit d'une femelle, urétère et oviductes restant indépendants. Généralement les oviductes s'ouvrent au fond du cul-de-sac du cloaque et ce cul-de-sac est souvent divisé en deux cornes plus ou moins séparées formant une sorte de matrice. 

Chez les crocodiliens, outre les orifices des conduits urinaires et génitaux, on observe encore des orifices de chaque côté qui communiquent avec la cavité péritonéale. Les chéloniens possèdent une vessie dans le col de laquelle débouchent les urétères. Tous les reptiles possèdent des glandes odorantes qui tapissent le cloaque. 

Dans la classe des oiseaux, la disposition est à peu près analogue : en haut et sur la ligne médiane l'orifice anal, latéralement les orifices urétraux et en dessous les orifices génitaux. Toutefois, chez les femelles, il n'y a qu'un seul orifice sexuel par suite de l'atrophie des organes reproducteurs du côté droit. Enfin, sur la ligne médiane, mais inférieurement, l'orifice de la bourse de Fabricius. Chez quelques oiseaux comme l'oie, le canard, l'autruche, le cloaque renferme un pénis rudimentaire qui permet un accouplement plus parfait que chez les autres oiseaux qui en sont dépourvus et chez lesquels il se fait par un simple accolement des cloaques. (Dr. Langlois).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.