.
-

Clermont

Plusieurs commnues de France pourtent le nom de Clermont, on mentionnera ici les suivantes :
Clermont-Ferrand, anc. Augusto-Nemetum, Arvernia au IVe siècle, Clarus mons au Xe, est le chef-lieu du département du Puy-de-Dôme, à 420 km de Paris, à l'Est du Puy-de-Dôme, et sur une hauteur au milieu d'un vaste amphithéâtre de verdure; Population : 143 000 habitants.

Belles constructions modernes, bien qu'il y ait encore des rues étroites et des maisons en lave d'un aspect sévère. Cathédrale du XIIIe siècle inachevée, église romane de Notre-Dame-du-Port, fontaines Delille et du Château d'Eau, fontaine pétrifiante de Sainte-Allyre. C'est le lieu de naissance de Sidoine Apollinaire (?), Savaron, Domat, Pascal, Thomas, Chamfort, Dulaure, Montlosier.

Après la soumission des Arvernes par César, 52 av. J.-C., Nemetum succéda, comme capitale de l'Arvernie, à l'ancienne Gergovia. Elle reçut d'Auguste de précieux privilèges. Sous l'Empire romain, ses écoles furent célèbres. On y voyait une statue colossale de Mercure en bronze. Clermont fut pillée par les Vandales en 408, par Thierry Ier en 532, puis par les Normands du IXe siècle. On y battait monnaie. La première croisade y fut préchée en 1095 par le pape Urbain II, et sept conciles y furent tenus. Au XIIIe siècle, l'évêque, seigneur de la ville et ne relevant que de la couronne, accorda une charte de commune aux Clermontois. Au XVe, Clermont échappa à la juridiction ecclésiastique et fut réunie à la couronne. En 1665, on y tint, avec un grand éclat, des Grands jours dont Fléchier a écrit l'histoire. Sous Louis XIV, la petite ville de Montferrand, à 2 km au Nord, fut réunie à Clermont, qui prit le nom de Clermont-Ferrand. 

Clermont de l'Hérault (Clarus-mons, Clermont de Lodève) est une commune du département de l'Hérault, arrondissement de Lodève; population : 7400 habitants.

Autrefois du diocèse de Lodève et de la viguerie de Gignac. On ignore la date de la fondation de cette ville; on a quelquefois voulu en faire le Forum Neronis, mentionné par divers auteurs; les vestiges romains sont d'ailleurs assez abondants dans le pays. Conquis par les Wisigoths au Ve siècle, le pays de Clermont fut occupé pendant une partie du VIe par les Francs

Les généalogistes faisaient descendre les Guillem, seigneurs de Clermont, de Guillaume de Gellone, et citaient une prétendue charte de coutume, émanée de Charles le Chauve et datant de 869; en réalité, le premier personnage connu de la famille, Aimeri, est nommé au temps de la première croisade.

Vassaux des évêques de Lodève, les Guillem, durant tout le XIIe aident ce prélat dans sa lutte contre le comte de Rodez; celui-ci expulsé, les deux alliés ont ensemble plus d'un démélé. 

Le XIIIe siècle est occupé tout entier par de violents débats entre le seigneur et les habitants de Clermont; à trois reprises différentes, en 1242, en 1268 et en 1306, le consulat est supprimé; il est rétabli définitivement en 1347. Une dernière révolte, sévèrement punie par les officiers royaux, éclate en 1380.

En 1432, la vieille dynastie des Guillem s'éteint; elle est remplacée par les Caylus, seigneurs de Castelnau de Brétenous, dans le Quercy, un membre de cette famille avant épousé la soeur du dernier Guillem. La nouvelle lignée subsista jusque vers la fin du XVIIe siècle; vers 1705, le comté de Clermont fut  acheté par un sieur Castanié d'Auriac. 

Le protestantisme fut introduit à Clermont par Aldonce de Bernuy, femme de Gui II, et prêché par un Genevois, Georges Viret (1560); il y fit de rapides progrès. En 1562, Joyeuse occupe la ville, qui est successivement reprise par Damville en 1575, assiégée de nouveau par celui-ci en 1584, reprise par les ligueurs en 1592, et se soumet à Henri IV en avril 1593. 

En 1598, Clermont devient place de sûreté des calvinistes. Au XVIIe siècle, Clermont, éprouvé par la peste de 1629-1630, embrasse, en 1632, le parti de Montmorency. De nouveaux règlements municipaux sont promulgués de 1664 à 1666, le consulat supprimé et remplacé par un titre de maire perpétuel en 1693. 

Rappelons encore les inondations de 1746, les ravages des brigands, les révoltes des conscrits à l'époque révolutionnaire, en 1795 et 1797.

L'industrie des draps a toujours été très florissante à Clermont. Dès le Moyen âge, on y comptait de nombreuses fabriques. Au XVIIe siècle, Colbert encouragea l'établissement d'une manufacture royale à Villeneuvette (1677); la première compagnie fut dissoute en 1703.

Clermont renfermait autrefois un couvent de dominicains, construit en 1321, et dont l'église existe encore, et un couvent de récollets, établi en 1611 sur l'emplacement de l'ancienne abbaye de Saint-Etienne de Gorjan (fondée en 1356, ruinée au XVIe siècle). 

Belle église de Saint-Paul à trois nefs (XIIIe et XIVe siècles), monument historique, avec clocher élevé et rosace moderne fort belle.

 Ruines du château au sommet de la colline. (A. Molinier).

Clermont (en Beauvaisis) est une commune du département de l'Oise, sur une hauteur, près de la  rive droite de la Bresche, à 62 kilomètres au Nord de Paris, à 25 km à l'Est de Beauvais. Vieux château qui a servi de maison de détention pour les femmes.  Brûlée par les Anglais en 1415 et reprise encore par eux en 1434. Clermont, dans le Beauvaisis, était la capitale d'un comté qui date de 1054 et qui a eu 4 dynasties de comtes. La première s'éteignit en 1191, la 2e en 1218, la 3e en 1250 celle-ci se composa de Philippe de Hurepel, prince capétien, et de Jeanne sa fille; la 4e commence avec Robert, 6e fils de Saint Louis, et chef de la maison de Bourbon, qui fut investi de ce comté en 1269. La postérité, de Robert a joui de ce fief jusqu'au connétable de Bourbon, sur lequel il fut confisqué par François ler. Le comté de Clermont fut depuis joint à l'apanage de la branche de Bourbon-Condé.
Clermont-en-Argonne est une commune du département de la Meuse, arrondissement de Verdun, sur la rive gauche de l'Aire, affluent de l'Aisne, à 27 kilomètres au Sud-Ouest de Verdun. Population : 1650 habitants.

Ancienne capitale du Clermontois, petit pays du Barrois,  avec titre de comté, elle appartint d'abord au Saint-Empire, fut donnée ensuite à l'évêché de Verdun par Othon Ier, puis passa entre les mains des comtes de Bar et des ducs de Lorraine. Le duc Charles IV céda Clermont à la France par le traité de Liverdun (26 juin 1632); un peu plus tard, Louis XIV donna la seigneurie de Clermont à la maison de Condé, qui la conserva jusqu'à la Révolution

La ville était jadis entourée d'une enceinte de remparts et munie d'un château fort qui furent détruits vers 1654. L'église est un charmant édifice du XVe siècle, intérieurement décoré de peintures, et offrant deux portails sculptés de l'époque de la Renaissance. A la cure se voit une précieuse maquette de Ligier Richier, représentant une Notre-Dame-de-Pitié. Sur la hauteur qui domine la ville s'élève une chapelle de pèlerinage, qui renferme un Saint-Sépulcre, dont la Madeleine est une des plus remarquables oeuvres de sculpture du XVIe siècle. (A. Tausserat).

Clermont-Créans (Clermont-Challerange, Clairmont) est une commune du département de la Sarthe, arrondissement de La Flèche; population : 1670 habitants. Clermont a été autrefois le siège d'une seigneurie qui fut érigée en marquisat en 1576.
Clermont-Dessous est une commune du département du Lot-et-Garonne, arrondissement d'Agen; population :  810 habitants. Eglise romane fortifiée. Ruines d'anciens murs de la ville et d'un château féodal.
Clermont-Soubiran (Clarmon-Sobeira, Clermont-Dessus avant 1972) est une commune du département du Lot-et-Garonne, arrondissement d'Agen, sur une colline dominant la rive droite de la Garonne; population : 390 habitants. La seigneurie de Clermont était au Moyen âge l'une des plus importantes de l'Agenais. On en trouve mention dans les textes dès le XIe siècle; elle appartenait alors à la famille de Durfort, dont les représentants concédèrent, le 27 février 1262, aux habitants, une charte de coutumes et de franchises qui s'est conservée. Elle passa en 1270 à la famille de l'Isle-Jourdain, fut cédée, en 1375, à Jean II, comte d'Armagnac, et après la saisie des comtes d'Armagnac, fut concédée par Louis XI à son frère Charles, duc de Guyenne, qui à son tour, la donna le 23 février 1463, à Robert de Balsas, seigneur d'Entragues. Le château de Clermont était entouré de trois enceintes de murailles qui subsistent en partie.
Clermont est un hameau de la commune de Chirens (Isère) près duquel, sur un monticule, se trouvent les ruines de l'ancien château de Clermont. Elles consistent en une tour pentagonale en cailloux cimentés autour de laquelle on distingue les vestiges de trois enceintes et les restes d'une autre tour ronde. C'est le berceau de la famille de Clermont-Tonnerre. La seigneurie de Clermont fut érigée en comté par lettres patentes d'octobre 1547, en faveur d'Antoine de Clermont, et acquise au XVIIe siècle par Louvois.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008 - 2016. - Reproduction interdite.