.
-

Entéléchie (du grec entélès, perfection, et ékhein, avoir), mot créé et fréquemment employé par Aristote, comme synonyme, à ce qu'il semble au premier abord, de kinèsis et d'énergéia, expressions par lesquelles il désigne l'Acte opposé à la Puissance. Cependant, entre l'Acte proprement dit et l'Entéléchie, il y a au moins une nuance importance. Le premier se dit de la pure opération des causes; le second, de l'union effective de la cause et de la matière, d'où résulte un être réel et déterminé. Par suite, il se dit quelquefois aussi de cet être lui-même. C'est dans ce dernier sens qu'il faut l'entendre dans la fameuse définition de l'âme : l'entéléchie de tout corps naturel qui a la vie en puissance (De l'Âme, liv. II, ch. 1). Leibniz a donné le même nom à ses monades, parce qu'elles ont, dit-il, "une certaine perfection qui les rend sources de leurs actions externes ". (Monadologie, § 18 et suiv.). (B-E.).


En bibliothèque - Bertereau, De Entelechia apud Leibnitzium, 1843.
.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.