.
-

Causalité, terme signifiant le pouvoir d'agir comme cause, et le rapport des causes aux effets. Nos états de conscience sont doués de causalité. C'est même à l'imitation de notre causalité propre que nous concevons toute causalité, soit dans la succession des faits et des êtres contingents, soit dans l'être nécessaire. Le jugement absolu que la Raison porte dans ce dernier cas constitue l'axiome métaphysique appelé Principe de causalité, et qu'on énonce ordinairement ainsi : "Point de phénomène sans cause."

Bien qu'une foule de nos jugements supposent ce principe comme vérité première et innée, ce n'est qu'ultérieurement qu'il se dégage, sous la forme abstraite et générale, des jugements particuliers et concrets dans lesquels il est primitivement enveloppé; et même, accessible seulement à la réflexion philosophique dans son expression abstraite, il échappe, avec cette forme, à un grand nombre d'intelligences

Le principe de causalité n'est pas le résultat d'une induction empirique : il est absolument certain pour nous, de la certitude des vérités nécessaires, qu'il n'y a pas de phénomène sans cause. C'est à ce titre que le principe de causalité sert de base à l'argument par lequel on a cru pouvoir démontrer l'existence de Dieu par l'impossibilité de trouver, dans la série des causes contingentes, un point où l'esprit puisse se reposer avec une parfaite satisfaction. C'est l'argument que Leibniz appelle Preuve par la contingence du monde, et KantPreuve cosmologique. Cependant ce dernier, sans méconnaître que le principe de causalité soit une des formes nécessaires de l'entendement, lui refuse ou du moins n'en affirme pas la réalité objective. (B-E).



En bibliothèque - V. Cousin, Histoire de la philosophie au XVIIIe siècle, Cours de 1829, 19e leçon. 
.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.