.
-

Une classification des langues
Langues de l'Afrique subsaharienne
Langues nigéro-congo
-kordofaniennes
Langues nigéro-congolaises Langues d'Afrique de l'Ouest : fula, wolof, serer, mandé, langues kru

langues de l'Adamaoua Est; 

Groupe Congo-Bénoué : Langues bantoues (swahili, zoulou, xhosa, sichuana), kongo, Lunda-luba, kirundi, etc.

Langues nigéro-kordofaniennes Moro, tegali, masakin, kadugli, katla.
Langues nilo-sahariennes SonghaĂŻ;

langues sahariennes;

langues du groupe Chari-Nil.

Langues khoisanes KhoĂŻ-khoĂŻ ( = hottentot); 

san ( = bochiman).

Ensemble nostratique-eurasiatique  (regroupement hypothĂ©tique)
Langues afrasiennes Langues sémitiques Sémitique oriental : akkadien, babylonien, assyrien;

Sémitique occidental : Famille de l'araméen, famille du cananéen (cananéen, hébreu, phénicien), famille de l'arabe;

Sémitique méridional : sud-arabique ancien; Sud-arabique moderne, Sud-arabique éthiopien (tigré, tigryina, amharique : langues dérivées du guèze, auj. langue liturgique).

Langues chamitiques Branche Ă©gyptienne : Ă©gyptien ancien, copte;

Branche berbère : kabyle, touareg, etc.

Langues couchitiques Oromo (Galla); sidama, somali.
Langues tchadiques Haoussa, sango, gbaya, mandaya, etc.
Langues élamo-dravidiennes Anciennes : Elamite, harappéen; modernes : telougou, tamoul.
Langues indo-europĂ©ennes Langues celtiques Celtique continental (celtibĂ©rien, gaulois); 

Brittonnique (gallois, breton.);

Gaélique (irlandais, écossais).

Langues germaniques Allemand (alsacien, francique, alémanique);

Anglais (anglo-saxon, anglo-américain);

Langues cimbriques : (Frison, saxon, néerlandais, afrikaans);

langues nordiques (danois, suédois, norvégien, islandais).

Langues balto-slaves Langues slaves : russe, ruthène, ukrainien, polonais, tchèque, slovaque, bulgare, serbe, croate, slovène;

langues baltes : prussien, letton, lituanien.

Langues italiques Langues italiques anciennes: samnite, osque, ombrien, latin;

langues romanes : italien (toscan, piémontais, vénitien, sicilien, napolitain, lombard, corse), roumain, romanche, espagnol (castillan, asturien, andalou, etc.), catalan, Portugais, langues d'oil (français, picard, wallon), langues d'oc (gascon, languedocien, limousin, auvergnat; provençal).

Isolats '(à l'intérieur des langues indo-européennes) : grec; arménien; albanais; tokharien.
Langues iraniennes Langues de l'Antiquité et du Moyen âge : zend, pehlvi;

Iranien moderne : persan, kurde, afghan

autres : ossète, etc.

Langues indiennes Anciennes : sanscrit, pali et prâkrit.;

Hindoustani (hindi et urdu), gujrati;

bengali; singhalais; langues tsiganes.

Langues ouralo-altaïques Langues ouraliennes Langues finno-volgaïques (finnois, carélien, estonien, mordvine, mari);

Langues permiennes;

hongrois;

langues Ob-ougriennes; sami.

Langues altaĂŻques Langues turques : turc, kirghiz, uzbek, ouĂŻghour, yakoute, etc.;

langues mongoles : mongol, kalmouk, bouriate, etc.;

langues toungouses : mandchou, evenki, nanaĂŻ, orotch, etc.;

Langues de l'Arctique Langues eskaléoutes Eskimoan;


aléoute.
Langues tchouktches-kamtchadales Branche septentrionale  : tchouktche et kerek; alioutor et koriak. 

Branche méridionale : itelmène ( = kamtchadale occidental); kamtchadale oriental; kamtchadale méridional.
Ensemble déné-caucasien (regroupement hypothétique)
Langues sino-tibétaines Chinois Le chinois de Pékin (mandarin); wu, yue ( = cantonais), hakka, etc;
Les langues tibéto-birmanes Birman, tibétain, lolo, karen, bodo etc.
Langues caucasiennes Géorgien, tchétchène, circassien (tchèrkesse), etc.
Isolats de l'Eurasie
(langues ne pouvant être rattachées à aucune grande
famille liguistique)
Basque; iénisséien; bourouchaski; kusunda; nivkh; étrusque;


langues mésopotamiennes : sumérien, hurrite, urartien, hatti.


Langues de l'Asie extrême-orientale : coréen, japonais, ryukyu, aïnu.
Langues na-déné Langues amérindiennes (V. ci-dessous).
Langues amérindiennes
Langues de l'AmĂ©rique 
du Nord et du centre
Algonkin-wakasha Langues algonkines : chippewa, cheyenne, arapaho, mohican, etc.;

Wakashan :
nootka, makah, kwakiutl; 

Autres : salish; wiyot, wurok; etc.

PĂ©nutian Groupe septentrional  : chinook, yokut, nez-percĂ©; 

groupe méridional : mixe-zoque, mayan (maya yucatèque, quiché, tzotzil, huastèque, etc.), totonaque, etc.

Hokan-siouan Langues iroquoises : mohawk, cherokee, huron;


Langues sioux : osage, dakota, crow, etc.
Aztéco-tanoan Uto-Aztèque (aztèque, tarahumara, pima, cora),

Tanoan, Kiowa, Zuñi

Macro-oto-manguéan Otomi, mixtèque, zapotèque, etc.
Na-déné Eyak, Tinglit;


langues athabascanes : chipewyan, apache, navajo, hupo, etc.
Langues de l'AmĂ©rique 
du Sud
Macro-Chibchan Chibchan; autres : gauraujan, misumalpan, muran, etc.
GĂ©-pano-caraĂŻbe Langues caraĂŻbes;

langues gé;

langues panoanes

autres : langues bororo, carjan, huarpéan, etc.

Andino-Ă©quatorial Langues andines : quechua, aymara, jivaro, araucan

langues Ă©quatoriales : arawak, tupi-guarani, guahibo; 

macro-tucanoan : simacu, catuquinenan-tucanoan, puinavean.

Langues austriques
Langues austrasiatiques Vietnamien;

Khmer et mon

autres : khasi, nicobarais, santa, etc.

Langues taĂŻ-kadaĂŻ Langues taĂŻ : thaĂŻ, laotien, etc.; 

langues chan de Birmanie; isolats : miao, yao, dayak

Langues austronĂ©siennes Groupe septentrional  CĂ©buan, tagalog, ilokano, iligaynon, bikolano, etc.; 

langues de TaĂŻwan.

Langues malaises Malais, kawi, javanais, malgache, etc.
Langues mĂ©lanĂ©siennes Langues de Nouvelle-CalĂ©donie : dehu, paici, huailu, etc.; 

langues austronésiennes de Nouvelle-Guinée
motu, kunaua, etc.; 

langues de Micronésie, de Mélanésie : fidgien, areare, etc.

Langues polynésiennes Samoan, tahitien, hawaïen, tongien, maori, etc.
Langues indo-pacifiques
Langues de Trans-Nouvelle-Guinée Enga, medipa, kuman, huli, etc.
Langues australiennes aborigènes yagaryagar, le wailbri, le tiwi, etc.
Isolats Andaman, Tasmanien.
Les autres langues
CrĂ©oles et sabirs; 

Langues artificielles

Une langue est un système de signes (d'abord vocaux et secondairement Ă©crits) utilisĂ© par une communautĂ© humaine pour la communication. 

Ces signes sont les mots et les sons utilisés pour former des énoncés. Ils sont arbitraires. Autrement dit, le lien entre un mot et sa signification est basé sur une convention sociale plutôt que sur une relation intrinsèque.

Chaque langue a une structure propre, régie par des règles de grammaire. Ces règles déterminent comment les mots peuvent être combinés pour former des phrases et des énoncés compréhensibles. Cette structure inclut la phonologie (sons), la morphologie (formes des mots), la syntaxe (structure des phrases), et la sémantique (signification).

Les langues sont des entités dynamiques. Elles évoluent avec le temps. Elles peuvent changer en réponse à des influences culturelles, sociales, et historiques. Le français moderne, par exemple, est très différent du français médiéval.

Une langue peut avoir plusieurs variétés ou dialectes, qui peuvent différer en fonction de la région, de la classe sociale, ou de l'âge des locuteurs. Chaque variété d'une langue a ses propres particularités lexicales, phonétiques, et grammaticales.

On associe généralement une langue à une communauté de locuteurs qui partagent et utilisent ce système de signes pour la communication. Cette communauté peut être définie géographiquement, culturellement, ou socialement.

Les langues servent plusieurs fonctions, notamment la communication, l'expression de l'identité, l'établissement des relations sociales, et la transmission des connaissances et des cultures.



Ruhlen Merrit, L'origine des langues, sur les traces de la langue mère, Gallimard, 2007. - Voici le livre, longtemps demeuré introuvable en France, par qui le scandale est advenu. S'ils s'accordent sur l'existence de plusieurs grandes familles de langues à travers le monde, les linguistes disputent d'une quelconque parenté entre ces dernières. Ainsi, les langues d'Europe, membres de la famille indo-européenne, n'auraient aucun lien avec les autres. Merritt Ruhlen démontre le contraire : les langues actuellement parlées sur terre descendent toutes d'une seule "langue mère", qu'il reconstitue. Son hypothèse, parfaitement compatible avec les arguments fournis par l'archéologie et la génétique des populations en faveur de l'origine unique et africaine de l'homme, pose que l'expansion des langues a suivi l'évolution d'Homo sapiens à travers les âges et la planète. Depuis sa parution, cet ouvrage est au centre des débats entre linguistes, généticiens, archéologues : la similitude de certains mots, tel "mère", dans toutes les langues s'explique-t-elle par des dispositions cognitives communes à l'espèce ou bien par l'existence d'une langue première? Dans un long épilogue à l'édition française, Ruhlen répond à ses critiques et conforte sa démonstration. (couv.).

Jean-Marie Hombert, Aux origines des langues et du langage, Fayard, 2005. - D'où vient le langage, cette faculté qui fait l'homme et nous distingue du règne animal? Quels sont les mécanismes qui la sous-tendent et quelle est sa finalité? Quel fut, parmi les premiers hommes, celui qui énonça le premier mot? Par quel miracle la parole vient-elle à nos enfants? Comment en est-on arrivé aux 6000 langues actuellement parlées à travers le monde? Pourquoi près de la moitié d'entre elles sont-elles en voie d'extinction? Quel processus complexe a donné naissance aux créoles, les langues naturelles dont l'émergence est la plus récente? (couv.).

Louis-Jean Calvet, La guerre des langues et les politiques linguistiques, Hachette Pluriel, 2005. Le plurilinguisme est inconsciemment perçu dans nos sociĂ©tĂ©s Ă  travers le mythe de Babel et vĂ©cu comme une punition divine. Le dĂ©fi de Babel est pourtant encore d'actualitĂ©, et mĂŞme une idĂ©e d'avenir, pour certains linguistes qui tentent d'instaurer l'usage d'une langue unique dans les frontières des États ou d'inventer des langues artificielles universelles. 

Cette planification linguistique est la forme concrète de la politique linguistique. À partir d'enquêtes et d'études de cas, africains, latino-américains, européens et asiatiques, l'auteur analyse ici les enjeux de ces politiques linguistiques. (couv.).

U
.


[Histoire culturelle][Grammaire][Littératures]
[Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2024. - Reproduction interdite.