.
-

Les langues > Indo-européen > langues indiennes
Les langues pr√Ękrit
Pr√Ękrit est un mot indien qui signifie d√©riv√©, inf√©rieur, imparfait, et par lequel on a d√©sign√© les langues parl√©es en Inde √† partir du IIIe si√®cle environ avant l'√®re chr√©tienne, et qui √©taient des dialectes d√©riv√©s du sanscrit.
 ‚ÄĘ Parkrit ancien  : Ardhamagadhi, Pali, Shauraseni, Maharashtri, Sauraseni.

 ‚ÄĘ Prakrit moyen : Magadhi, Paisaci, Maharashtri,Sauraseni.

 ‚ÄĘ Prakrit tardif : Apabhramsha, Dramili, Magadhi, Maharashtri,Sauraseni.

La grammaire des langues pr√Ękrit pr√©sente certaines caract√©ristiques distinctes, bien qu'elles soient √©troitement li√©es aux langues indo-aryennes et partagent de nombreuses similitudes avec le sanscrit. Elles ont un syst√®me phonologique similaire √† celui du sanskrit, mais avec quelques diff√©rences dans la prononciation des sons. La conjugaison verbale inclut des temps, des aspects, des modes et des voix, tout comme dans le sanscrit. La d√©clinaison nominale pr√©sente des cas grammaticaux pour les noms, les pronoms et les adjectifs.

La syntaxe des langues pr√Ękrit suit g√©n√©ralement un ordre des mots sujet-verbe-objet (SVO), bien que des variations puissent exister selon le contexte et l'emphase. Les langues pr√Ękrit ont tendance √† utiliser des postpositions plut√īt que des pr√©positions pour marquer les relations grammaticales. Elles peuvent √©galement utiliser des particules et des suffixes pour indiquer les relations entre les mots dans une phrase.

Le vocabulaire des langues pr√Ękrit comprend une combinaison de mots h√©rit√©s du sanscrit ainsi que des emprunts √† d'autres langues, en particulier dans les domaines de la religion, de la philosophie et du commerce. 

Littérature.
Dans les drames indiens, les personnages distingu√©s, les princes et les brahmanes, ne parlent que le sanscrit, tandis que les personnages du peuple et les femmes emploient les pr√Ękrit. Les pr√Ękrit ont cess√© √† son tour d'√™tre langue vulgaire; mais il sont rest√© des langues religieuses chez les Dja√Įnas, et il est sorti d'elles plusieurs dialectes modernes, tels que le pa√Į√ßachi, le maghadi, le mahratte, etc.

Certaines compositions litt√©raires de l'Inde offrent la r√©union de plusieurs idiomes : les dieux y parlent le sanscrit, les g√©nies bienfaisants les pr√Ękrit, les d√©mons le pa√Į√ßachi, les gens des plus basses classes le magadhi. Il existe aussi des po√®mes compos√©s uniquement en pr√Ękrit, tels que le Setu Bandha; la mesure des vers et des stances y varie plus que dans la po√©sie sanscrite. 

.


[Histoire culturelle][Grammaire][Littťratures]
[Aide][Recherche sur Internet]

¬© Serge Jodra, 2008 - 24. - Reproduction interdite.