.
-

Faune

Faune (zoologie), du nom des faunes, divinités romaines des forêts. - On emploie ce mot en histoire naturelle pour désigner la population animale d'une contrée ou d'une époque géologique. On appelle faire la faune d'un pays ou d'un terrain, décrire les espèces animales qu'on a pu recueillir dans ce pays, ou les débris fossiles d'animaux provenant du terrain. 

Souvent on ajoute au mot une épithète restrictive, lorsqu'on ne décrit que les espèces d'une classe déterminée; ainsi faune ornithologique, description des oiseaux d'un pays; faune malacologique, description des mollusques; faune entomologique description des insectes, etc. L'étude des faunes est l'objet de la géographie zoologique :

L'étude de la répartition des espèces actuelles d'animaux révèle deux faits opposés. Certaines espèces sont répandues sur de vastes étendues, dans des contrées éloignées et assez différentes les unes des autres; on les pomme volontiers espèces cosmopolites. D'autres, en plus grand nombre, sont propres à cer taises contrées et par cela même en caractérisent géographiquement la population zoologique. Voici quelques exemples. L'ours commun se trouve à la fois en Europe, en Asie : L'ours jongleur est propre à l'Inde continentale; l'ours de Syrie, au mont Liban et au territoire environnant. On trouve la taupe commune dans toute l'Europe, le desman des Pyrénées est exclusivement propre aux montagnes dont il porte le nom. L'Afrique tout entière, toute l'Asie méridionale. L'aye-aye n'a été trouvé que dans l'île de Madagascar. D'autres faits nous montrent le cantonnement localisé d'un groupe zoologique, genre, famille même; tandis que d'autres groupes couvrent presque toutes les parties du monde de leurs espèces. 

C'est ce cantonnement par groupes qui donne surtout aux faunes de certaines contrées leur physionomie toute particulière. Buffon a l'un des premiers signalé ces faits curieux. Les éléphants, les rhinocéros, les hippopotames, les chameaux, les girafes, les lions, tigres, panthères, léopards, les diverses espèces du genre cheval, les sangliers, les chacals, les hyènes, etc., ne se trouvent que dans des contrées de l'Ancien monde (Europe, Asie, Afrique) et manquent entièrement en Amérique. A son tour le continent américain a beaucoup d'espèces animales qui lui sont propres. Ainsi, les singes américains forment tout un groupe distinct de ceux de l'Ancien monde par leur dentition, l'absence de callosités au siège, l'absence d'abajoues, l'existence constante de la queue qui souvent est disposée à l'extrémité pour saisir les objets, disposition qui ne s'observe jamais dans les singes de l'ancien monde. Le groupe des Félidésest représenté sur le continent américain par des espèces distinctes qui semblent des équivalents des espèces de l'ancien monde; tels sont : le jaguar ou tigre d'Amérique, le cougar ou lion d'Amérique, l'ocelot qu'on pourrait nommer panthère d'Amérique, la margay, le chati, le jaguarondi, etc. L'unau, l'aï, les tatous, le chlamyphore, les fourmiliers, les pécaris, les lamas, le bison, le boeuf musqué, sont des animaux exclusivement américains. Le groupe des lémuriens ou makis, celui des indris, celui des cheirogales, celui des tenrecs, sont propres à l'île de Madagascar. La girafe, le couagga, le daw, le zèbre; les chimpanzés, etc., sont exclusivement africains; les orang-outans, les gibbons, les semnopithèques ont pour berceau Sumatra, Bornéo, Java. L'Australie semble avoir le monopole presque exclusif des marsupiaux; cependant ou en trouve des espèces spéciales en Amérique et même une ou deux dans l'Asie orientale.
Le mot flore s'emploie d'une façon analogue pour les espèces végétales. Faune et flore ensemble sont désignées par le mot biote.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2009. - Reproduction interdite.