.
-

Jumeaux, jumelles (physiologie, biologie), Gemelli. - On appelle ainsi les jeunes animaux nés ensemble d'une même portée, qu'ils soient au nombre de deux on plus. La femme, comme on sait, ne met au monde en général qu'un enfant dans une couche, quelquefois deux, très rarement trois, encore plus rarement quatre. On compte environ un accouchement de jumeaux sur 500. Il y a des familles gémellipares. Virey cite l'exemple de deux frères jumeaux qui ont eu des jumeaux à plusieurs reprises. 

On distingue entre vrais jumeaux, ou jumeaux monozygotes, et faux jumeaux ou jumeaux dizygotes. Les premiers sont issus de la division d'un même oeuf; les seconds, issus de deux oeufs différents, produits par la fécondation à peu près simultanée de deux ovules par par deux spermatozoïdes différents.

Jumeaux, jumelles (anatomie). - Ce nom a été donné a plusieurs parties du corps, à cause de leurs rapports avec les muscles appelés jumeaux.
Les Jumeaux de la cuisse, muscles situés transversalement derrière l'articulation de la hanche; l'un supérieur naît de la lèvre externe de l'ischion, l'autre de la tubérosité du même os; de là ils vont horizontalement et en dehors s'attacher au tendon de l'obturateur interne, et dans la cavité digitale du grand trochanter. Ils sont rotateurs de la cuisse, ce sont les ischio-trochantériens de Chaussier.

Les Jumeaux de la jambe; situés à la partie postérieure de la jambe; longs, épais, l'un interne est plus fort et un peu plus long que l'externe, leur saillie forme le mollet; ils vont des condyles du fémur, au calcanéum où ils se terminent par le tendon d'Achille. Ce sont des muscles extenseurs.

Les Vaisseaux jumeaux, artères et veines, sont des branches de l'artère et de la veine poplitées qui se distribuent aux muscles jumeaux de la jambe. (F -s.).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.