.
-

Les Crustacés
La classification des Crustacés
Aperçu
Organisation anatomique
Classification
Les Crustacés se divisent d'abord en deux classes : la première comprend les formes d'organisation supérieure ou Malacostracés, possédant toujours vingt segments et dix-neuf paires d'appendices comme l'Ecrevisse, et la seconde ceux  d'organisation inférieure ou Entomostracés à nombre d'appendices très variable.
-
Malacostracés Eucarides Décapodes : Macroures (Crevettes, Langoustines, Homards, Langoustes, Ecrevisses), Anomoures (Bernard-l'Ermite, etc.), Brachyoures (Tourteaux, Crabes communs, Etrilles).

Euphausiacés (fausses crevettes).

Péricarides
(Edriophtalmes)
Amphipodes : Gammares, Crevettes d'eau douce, Puces de mer, parasites divers (Parasites des Méduses, parasites des Tuniciers, Poux des Baleines).

Isopodes (Cloportes), Cumacés.

Autres sous-classes : Leptostracés, Stomatopodes (Squilles), Syncarides, Péracarides
Entomostracés Branchiopodes Anostracés, Notostracés, Diplostracés : Daphnies, etc.
Cirrhipèdes Acrothoraciques, Apodes, Ascothoraciques, Rhizocéphales, Thoraciques (Balanes).
Copédodes Cyclops, Calanus, etc.
Ostracodes Myodocopes, Podocopes.
Autres sous-classes : Mystacocarides, Branchiures.

Nous donnons ci-dessous quelques détails sur les principaux groupes de Crustacés.

Les  Malacostracés

Les Malacostracés ont le corps formé de vingt segments comme l'Écrevisse, auxquels correspondent toujours dix-neuf paires d'appendices se répartissant ainsi : cinq paires fixées à la tête, huit au thorax servant de pattes-mâchoires et de pattes ambulatoires et six à l'abdomen; le vingtième segment, qui est le dernier abdominal, est toujours apode.

On peut les diviser en deux grandes sections : les Edriophtalmes, qui sont constitués de la sous-classe des Péricarides, dont les yeux sont sessiles, c'est-à-dire non portés par un pédoncule et par conséquent immobiles (edraios = immobile; ophtalmos = oeil), et les Podophtalmes, avec plusieurs sous-classes (Eucarides, Leptostracés, Stomatopodes),  avec des animauxdont les yeux sont situés à l'extrémité d'un pédoncule mobile comme chez l'Écrevisse ou la Crevette (pous, podos = pied).

Malacostracés édriophtalmes (Péricarides).
Les Malacostracés péricarides se reconnaissent à trois caractères : 1° leurs yeux sont sessiles; - 2° les anneaux du thorax sont libres, non recouverts par une carapace comme celle de l'Écrevisse; - 3° la première des huit paires d'appendices thoraciques seule est transformée en patte-mâchoire et les sept autres sont ambulatoires. Ils comprennent deux ordres principaux : les Isopodes et les Amphipodes.

Isopodes.
Les Isopodes ont le corps aplati et leurs pattes abdominales servent à la respiration. On peut citer dans ce groupe : les Ligies, qui vivent dans la mer, les Asellus, nombreux dans les eaux douces, et les Cloportes, communs dans les endroits humides et adaptés à la vie terrestre.

Amphipodes.
Les Amphipodes ont, au contraire, le corps comprimé latéralement, l'abdomen recourbé en dessous et les pattes abdominales ne servent pas à la respiration parce que les branchies sont portées par le thorax; seulement les trois premières pattes abdominales sont toujours en mouvement pour envoyer de l'eau sur les branchies. A ce groupe appartiennent le Gammarus ou Crevette d'eau douce et les Talitres ou puces de mer que l'on trouve en quantité considérable sous les débris d'algues rejetés sur le sable par la mer.
-

Crustacé : Amphipode (phronima).
Un amphipode (Phronima). - O et O', deux yeux composés. - p, patte-mâchoire. - 1 à 7, pattes thoraciques. - m, m', m", pattes natatoires abdominales. Br, branchies. -a... a"', segments abdominaux. - 1, telson. - E, estomac. - C, cœur.

Malacostracés podophtalmes.

Les Malacostracés podophtalmes se distinguent par trois caractères : 1° Les yeux composés sont portés à l'extrémité d'un pédoncule mobile; - 2° une carapace dorsale d'une seule pièce recouvre à la fois la tête et le thorax, formant un céphalothorax comme chez l'Écrevisse : - 3° les huit paires d'appendices thoraciques s'adaptent à une fonction particulière, ce qui permet de diviser ces Crustacés en plusieurs ordres, dont les principaux sont  : Décapodes et les Euphausiacés (sous-classe des Eucarides), ainsi que les Stomatopodes.

Décapodes.
L'ordre des Décapodes tire son nom de la présence de dix pattes ambulatoires et comprend les Crustacés les plus élevés en organisation, écrevisse, homard, langouste, crevette, etc. La paroi du corps est formée d'un simple épiderme ou hypoderme recouvert d'une couche de chitine imprégnée de sels calcaires, dont la proportion atteint 50% chez l'Écrevisse. Ce groupe est caractérisé également par les trois premières paires de pattes thoraciques qui servent de pattes-mâchoires, tandis que les cinq paires suivantes, uniramées, sont locomotrices, d'où le nom de l'ordre. Cette répartition est l'inverse de celle des Stomatopodes. La carapace, très développée, recouvre d'une seule pièce la tête et tout le thorax, et limite sur les flancs du corps deux cavités renfermant les branchies; celles-ci sont attachées sur les parois du thorax et à la base des pattes thoraciques. 

Les Décapodes se subdivisent en deux sous-ordres principaux : 1° les Macroures,  2° les Brachyoures.

Macroures. - Les Macroures ont un abdomen toujours bien développé et se termine par une nageoire caudale comme celle de l'Écrevisse. Dans le groupe des Macroures on trouve l'Écrevisse (Astacus fluviatilis), une des rares espèces habitant les eaux douces; - le Homard (Homarus vulgaris), qui rappelle de très près l'Écrevisse, avec deux grosses pinces ; - la Langouste (Palinurus vulgaris) qui est dépourvue de grosses pinces; - les Crevettes, qui comprennent la crevette grise (Crangon vulgaris) et différentes sortes de Crevettes roses appartenant au genre Palaemon.
-
Crustacé : Crabe.
Crabe, face dorsale

Brachyoures. -  Le sous-ordre des Brachyoures renferme les différentes sortes de Crabes, qui ont, au contraire des Macroures, un abdomen très court, ne portant que d'une à quatre paires d'appendices; il est dépourvu de nageoire caudale et recourbé sous le céphalothorax. Les Crabes sont des Crustacés au céphalothorax large et aplati, et ont une paire de grosses pinces comme les Écrevisses; - les Araignées de mer (Maïa squinado) au corps triangulaire et couvert de piquants; - les Sténorhynques, qui se dissimulent en se couvrant le corps d'algues marines.

Euphausiacés.
Les Euphausiacés, chez lesquels les huit paires de pattes thoraciques se ressemblent toutes, sont bifurquées et portent de petites branchies à leur base, ce qui en fait des pattes locomotrices et respiratoires. Leur corps a l'allure générale de celui des Crevettes. A ce groupe appartiennent les Mysis qui vivent à la surface de la mer et les Euphausia qui vivent généralement dans la profondeur des mers, et sont remarquables par les organes phosphorescents qu'elles possèdent sur diverses parties du corps.
-
Crustacé : Euphausia.
Euphausia. - A1, A2, antennes. - br, branchie de la 8e paire de pattes. - 1, organes lumineux. - t, telson. - Les 8 paires de pattes thoraciques se ressemblent et sont bifurquées.

Stomatopodes.
L'ordre des Stomatopodes, chez lesquels les cinq premières paires d'appendices thoraciques sont biramées et servent de pattes-mâchoires, tandis que les trois autres paires restantes servent seules à la locomotion (pattes ambulatoires). Cet ordre comprend les Squilles, communes dans la Méditerranée. C'est une espèce carnassière dont la deuxième paire de pattes-mâchoires (b) est transformée en pattes ravisseuses, rappelant celles de la Mante religieuse. Les trois derniers anneaux thoraciques ne sont pas recouverts par la carapace et portent les trois paires de pattes ambulatoires (c'); enfin les appendices de l'abdomen (d, e) sont bifurqués et portent des filaments branchiaux.
-

Crustacé : Squille (Squilla mantis)..
Squille (Squilla mantis). - a, a', antennes. - b, c, pattes-mâchoires au nombre de cinq paires ; l'une, b, est transformée en patte ravisseuse. Les trois derniers anneaux du thorax sont libres et portent les trois paires de pattes ambulatoires c'. - d, e, appendices de l'abdomen portant des branchies.

Les Entomostracés

La classe des Entomostracés comprend un grand nombre de formes assez différentes les unes des autres, toutes de petite taille et n'ayant qu'un petit nombre de caractères communs; le nombre des segments du corps et des appendices, en particulier, est très variable; certains manquent même de branchies et ne possèdent qu'une respiration cutanée.

Les Entomostracés se subdivisent en plusieurs sous-classes, dont les principales sont les Copépodes, les Ostracodes, les Cirripèdes (ou Cirrhipèdes) et les Branchiopodes.

Copépodes.
Cette sous-classe renferme un très grand nombre de Crustacés de petite taille abondants dans les mares et surtout à la surface de la mer. La plupart vivent eu parasites, principalement sur les branchies des Poissons, et de cette vie parasitaire résulte une dégradation remarquable des organes; des appendices, il ne reste plus que les antennes, qui servent à la fixation, et les pièces buccales sont transformées en stylets perforants.

Crustacé : Copépode (Cyclops).
Un Copépode : Cyclops femelle avec ses deux sacs à oeufs.
(A droite et à gauche son nauplius).

Parmi les formes libres, une des plus typiques est le Cyclops qui abonde dans les mares et ne porte qu'un oeil frontal. Son corps allongé se termine en fourche. Les antennes servent de rames natatoires et il y a quatre ou cinq paires de pattes thoraciques bifurquées; l'abdomen est dépourvu d'appendices, et chez les femelles qui viennent de pondre il porte deux sacs latéraux renfermant les oeufs. Ni coeur, ni branchies.

Ostracodes.
Ce sont encore des Crustacés de très faible taille ayant les mêmes habitats que les précédents, seulement leur corps, de forme aplatie, est enfermé dans une carapace à deux valves, d'où le nom de l'ordre (Ostracon = coquille). Ces deux valves s'ouvrent et se ferment comme celles des mollusques Lamellibranches : un muscle adducteur les rapproche en se contractant, tandis qu'un ligament élastique situé à la charnière tend constamment à les faire écarter. Ils n'ont que deux paires d'appendices natatoires, en dehors des cinq paires de la tête. Une forme d'eau douce intéressante est le Cypris, qui se reproduit seulement par parthénogénèse.
-

Crustacé : Ostracode (Cypris candida).
Un Ostracode : Cypris candida.
c, carapace bivalve. - y, oeil composé de gauche.
- A1 et A2, antennes. - m, man dibule. 
- n, 1er paire de mâchoires avec l'appendice branchial b. 
- n', 2e paire de mâchoires. - 6 et 7, 6e et 7e paires de pattes.

Cirripèdes.
Les Cirripèdes ont été classés pendant longtemps parmi les Mollusques à cause de leur carapace calcaire. Mais ce sont réellement des Crustacés parce que leur corps est couvert de chitine, parce qu'ils ont des membres articulés et enfin parce que dans le cours de leur développement ils passent par les mêmes phases larvaires que la plupart des autres Crustacés. La larve est d'abord un Nauplius, puis elle prend la forme d'un Cypris (Ostracode) avec une carapace bivalve, après quoi elle se fixe et prend la forme de l'adulte. Cette embryogénie montre, par conséquent, que les Cirripèdes sont tout simplement des Ostracodes qui se sont fixés au lieu de rester libres.

Cette sous-classe comprend deux genres principaux, les Anatifes et les Balanes. 

Anatifes.
Les Anatifes (Lepas Anatifera) ont le corps enfermé dans un manteau charnu à deux valves incrusté lui-même de cinq pièces calcaires. Ils ont un long pédoncule pouvant atteindre 30 cm par lequel ils se fixent en mer sur les bois flottants, les pilotis, etc., les uns près des autres, en nombreuses touffes. Ils ont six paires de membres thoraciques qui se bifurquent chacun en deux longs fouets multiarticulés, couverts de soies, et appelés les cirres; d'où le nom de Cirripèdes donné à l'ordre (podos = pied). Ces cirres s'étalent à l'extérieur entre les deux valves, puis rentrent dans la carapace et déterminent ainsi des courants d'eau qui servent à la respiration et à l'alimentation.. Contrairement aux autres Crustacés, ces formes sont hermaphrodites : les glandes mâles sont situées à la base des cirres, et l'ovaire est logé dans le pédoncule lui-même.
-

Crustacé : Anatife (Lepas anatifera). Crustacé : Anatife.
Anatife (Lepas anatifera). A gauche, les cirres sont épanouis dans l'eau. A droite, on voit deux des plaques calcaires de la carapace.

 

Anatife extraite de sa coquille).  - 1 à 6, pattes biramées. - o, pédicule reliant le corps au pédoncule. - M, empreinte du muscle servant à la fermeture de l'enveloppe tertacée.

Balanes.
Les Balanes diffèrent des Anatifes par l'absence de pédoncule; elles se fixent directement sur les rochers par la base de leur corps; de plus, les plaques calcaires de la carapace forment une sorte de boîte dont la partie supérieure livre passage à l'eau et porte un opercule constitué lui-même par quatre plaques pouvant s'entrouvrir ou se rabattre sur l'orifice. Il y a six paires de pattes thoraciques avec cirres comme chez les Anatifes. Les Balanes sont extrêmement nombreuses sur les rochers des côtes européennes découvrant à la basse mer et y forment de larges surfaces rugueuses.

Sacculine.
Un autre Cirripède tout à fait singulier est la Sacculine, à laquelle la vie parasitaire a fait subir une dégradation remarquable. L'animal est réduit à un sac volumineux fixé sous l'abdomen d'un Crabe et ne renfermant absolument que les organes génitaux. De ce sac partent une multitude de petits prolongements qui pénètrent comme autant de racines dans toutes les parties du corps du Crabe pour y absorber de la nourriture. Mais les oeufs se développent absolument comme ceux des Cirripèdes : ils donnent d'abord une larve Nauplius , puis une larve Cypris, après quoi celle-ci se fixe sur un Crabe par ses antennes et dégénère pour prendre la structure de l'adulte que nous. venons de décrire.

Branchiopodes.
Cette sous-classe comprend les Crustacés les plus simples; tous vivent dans les eaux douces. Le nombre de leurs pattes varie de quatre à quarante paires; elles sont élargies en lamelles minces qui servent toutes à la natation et à la respiration.

Les trois genres principaux sont les Branchipes, les Apus et les Daphnies.

Branchipes.
Les Branchipes ont le corps allongé et transparent, nagent sur le dos et abondent dans les mares.

Apus.
Les Apus possèdent un tout petit abdomen dépourvu d'appendices, tandis que tout le reste du corps est recouvert par une carapace ayant la forme d'un bouclier ovale. Ils abondent également dans les eaux douces où ils se reproduisent surtout par parthénogénèse, car les mâles sont extrêmement rares.

Crustacé : Apus cancriformis
Apus cancriformis (face ventrale).

Daphnies.
Enfin les Daphnies ne mesurent qu'un ou deux millimètres et sont enveloppées d'une petite carapace à deux valves, entre lesquelles émerge la tête; on les appelle communément les puces d'eau parce qu'elles se déplacent par saccades. Leurs mouvements sont dus non seulement aux pattes locomotrices, au nombre de quatre à six paires, mais encore aux antennes qui sont rameuses et beaucoup plus développées que les pattes.

Pendant tout l'été il n'existe que des femelles qui pondent des oeufs de petite taille se développant rapidement, par parthénogénèse (oeufs d'été). A l'automne, il apparaît une génération de mâles et de femelles; les oeufs de ces dernières sont plus volumineux, fécondés et ne se développent qu'au printemps suivant (oeufs d'hiver).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.