.
-

Philosophie Mécanique (ou Mécanicisme), doctrine qui ne fait résulter les qualités des corps que du rapprochement d'un certain nombre d'éléments ou de principes sans qualités propres, et de leur manière de se grouper. Le système d'Anaximandre est déjà un commencement de philosophie mécanique; mais c'est dans Straton de Lampsaque qu'on la trouve complète et sans mélange. D'après son système, le monde n'est pas animé; ses principes existant d'eux-mêmes, le mouvement et les effets qui en résultent sont dus à la nécessité.

Ce système différait de celui de Démocrite et d'Épicure, en ce qu'il n'admettait pas les atomes ni le vide; il expliquait toute chose à l'aide de certains mouvements; il est inutile d'ajouter qu'il repoussait toute croyance (Foi religieuse) à la divinité. La philosophie mécanique n'est qu'une forme de la physique chez les Anciens, et du matérialisme chez les Modernes. Descartes s'est rapproché de cette doctrine, en voulant expliquer les phénomènes physiques par la matière et le mouvement, mais avec cette différence capitale, qu'il a recours à Dieu pour imprimer le mouvement. (R.).

.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.