.
-

Clitoris (anatomie). - Le clitoris constitue, avec le bulbe du vagin, l'appareil érectile de la femme; il présente avec le pénis de grandes analogies de forme et de structure. Comme les corps caverneux de l'homme, il naît par deux racines qui s'attachent aux branchesischio-pubiennes et qui se réunissent au devant de la symphyse pour constituer un corps unique cloisonné sur la ligne médiane. Son extrémité libre est cachée par les grandes lèvres qui la recouvrent presque complètement, les petites lèvres (nymphes) l'entourent et viennent se confondre avec lui à la partie supérieure. Au-dessous de lui, mais complètement indépendante, s'ouvre l'urètre

On a comparé l'extrémité du clitoris au gland. Sappey s'élève avec force contre cette opinion, en s'appuyant principalement sur l'indépendance du canal urinaire. La structure du clitoris est celle des organes érectiles et notamment des corps caverneux de l'homme : une enveloppe fibreuse contenant une trame aréolaire avec de nombreux capillaires à grand diamètre et à anastomoses nombreuses, des artères hélicines et des veines multiples que viennent comprimer, au moment de l'érection, la contraction des trabécules musculaires lisses.

L'érection du clitoris n'a pour effet que d'augmenter son volume mais sans changer sa direction. Le clitoris est essentiellement un organe de sensibilité; les nerfs- honteux internes lui envoient des branches qui se ramifient dans le corps caverneux et à la surface, et expliquent son excessive sensibilité au contact et le rôle qu'il joue dans le spasme  (Dr P. Langlois).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.