.
-

Vaisseaux lymphatiques

Vaisseaux lymphatiques (anatomie). - Système de vaisseaux naissant de diverses parties du corps par des radicules libres, se terminant dans les veines et se montrant à l'oeil sous la forme de lignes bosselées, parfaitement transparentes et composées, comme tous les vaisseaux, de plusieurs tuniques, appréciables surtout dans le canal thoracique. Leur tunique externe est composée de fibres d'apparence aponévrotique, irrégulièrement entrelacées; elle reçoit des vaisseaux sanguins en abondance. 

La tunique interne, lisse à l'intérieur, et unie par sa face externe à la tunique précédente, est mince, transparente, analogue aux membranes séreuses et forme dans l'intérieur de ces vaisseaux une multitude de valvules presque toujours disposées par paires, et qui existent surtout aux points où les lymphatiques se réunissent. Ces vaisseaux forment dès leur origine des réseaux serrés, peu à peu ils grossissent et constituent, avec des vaisseaux sanguins, des plexus d'où naissent d'autres lymphatiques qui, à leur tour, s'anastomosent pour former de nouveaux plexus. 

Un tissu cellulaire fixe et serré unit ces vaisseaux entre eux aux points où ils se divisent et se réunissent, de manière à en former des espèces de pelotons auxquels on a donné les noms de glandes ou ganglions lymphatiques, glandes conglobées. (F.-N.).

Ganglions et vaisseaux lymphatiques du cou.
Ganglions et vaisseaux lymphatiques du cou  (d'après L. Testut, Anatomie humaine).
1, canal thoracique. - 2, grande veine lymphatique. - A, aorte. - B; veine cave supérieure
C, veine sous-clavière. - D, jugulaire interne. - E, jugulaire externe.
Tous les renflements clairs sont des ganglions lymphatiques).


.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.