.
-

Les Geais
Garrulus
On donne la nom de Geais aux oiseaux passeriformes dentirostres, de la famille des  Corvidés qui appartiennent aux genres Aphelocoma, Calocitta, Cyanocitta, Cyanocorax, Cyanolyca, Garrulus, Gymnorhinus, Platylophus, Platysmurus et Psilorhinus. Ces groupes comprenant des formes robustes, à bec crochu vers son extrémité, à grosse tête  garnie d'une huppe mobile, à pattes fortes, à livrée variée de bleu clair, de roux, de gris et de blanc. 

Le geai commun (Garrulus glandarius L.) est un oiseau criard et féroce, de taille moyenne, au plumage d'un rouge orangé, aux ailes ornées d'une sorte de miroir d'un bleu vif, qui est répandu dans la plupart des forêts de l'Europe tempérée et particulièrement dans les forêts de chênes. Il est devenu le type d'un genre qui régulièrement eût dû être appelé Graculus du nom que les Anciens donnaient au Geai vulgaire, mais qui, par suite du transfert de ce nom à un tout autre groupe, à des Cormorans, a été désigné sous le nom de Garrulus. 
-

Geai.
Un Geai commun (Garrulus glandarius).

Ce genre Garrulus est caractérisé par un bec toujours assez épais, courbé brusquement et légèrement denté à la pointe, par des narines ovales, abritées sous des plumes sétiformes, par des ailes de longueur médiocre et de forme arrondie, ne dépassant pas beaucoup la base de la queue, dont les pennes sont coupées presque carrément à l'extrémité, et par des pattes robustes dont le doigt médian est à peu près aussi long que le tarse. A ces caractères on peut ajouter la présence d'une huppe érectile formée par les plumes du front et du vertex

Les Geais, dont on connaît actuellement une douzaine d'espèces habitant l'Europe et l'Asie, se nourrissent principalement de graines, de baies et de glands, mais ils dévorent aussi des Insectes, et, à l'occasion, ne se font pas faute de piller les nids des petits Passeriformes. Leur voix est aigre et désagréable et, comme beaucoup de Corvidés, ils sont doués d'une faculté d'imitation qui leur permet de reproduire toutes sortes de bruits et les cris de divers animaux. Ils nichent généralement sur les arbres, rarement dans les buissons, et leurs oeufs, au nombre de quatre à sept par couvée, sont d'un brun roussâtre uniforme ou d'un gris olivâtre maculé de roux.

Outre le Geai vulgaire, la faune européenne compte encore une autre espèce du même genre, le Garrulus Krynickii Kal. qui se trouve dans le Caucase et en Crimée et une espèce d'un genre voisin à plumage gris (Perisoreus infaustus L.). Le genre Perisoreus compte aussi des représentants dans l'Amérique du Nord, où l'on trouve également d'autres Passeriformes alliés de très près aux Geais d'Europe, mais revêtus d'une livrée bleue, Passeriformes qui forment le genre Cyanogarrulus et Cyarnocitta. 

Il existe enfin de grandes affinités entre les Pies et les Geais; aussi Degland et Gerbe les rangeaint-ils dans une même tribu de la famille des Corvidés, celle des Garruliens dont les membres se distinguent des Corbeaux proprement dits par leur plumage moins sombre et moins uniforme, leur bec relativement plus court, leur régime presque exclusivement granivore et frugivore, etc. Aujourd'hui, les Geais sont rangés avec les Pies et les Corbeaux dans la tribu des Corvini, une des subdivision des Corvidés. (E. Oustalet).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.