.
-

Gastrula (embryologie). - Forme larvaire initiale, commune à tous les métazoaires, de l'éponge à l'humain. Tout animal provient d'un oeuf par des bipartitions successives. La segmentation régulière donne naissance par une série d'étapes (A, B, C, D, E, F, fig. 1) à une sphère creuse formée d'une seule couche de cellules et contenant une cavité appelée cavité de segmentation ou cavité de Baer. Cette sphère creuse s'appelle une blastula. Au bout de quelque temps, l'un des pôles de la sphère s'invagine dans l'autre (G. H. I. fig. 1), formant ainsi une gastrula par invagination ou embolie (I, fig. 1).
Fig. 1. Schéma de la formation d'une gastrula par invagination : A, oeuf; B, C, D, E. états successifs de la segmentation régulière; F, blastula; G, H, I, gastrula; CS, cavité de segmenttion; CG, intestin primitif; b, blastopore.
Fig. 2. Schéma de la formation d'une gastrula par épibolie : A, B, C, D, stades de formation ; E, gastrula,: pr, protoplasme; n, noyau; ex, exoderme ou feuillet externe; end, endoderme ou feuillet interne.
Lorsque la segmentation est inégale, on obtient une gastrula par épibolie ( fig. 2). L'oeuf a un pôle protoplasmique ou formatif, et un pôle vitellin ou nutritif. La segmentation inégale donne d'abord des cellules différentes les unes très petites, les autres très grosses (B, C, fig. 2). Ce sont les petites qui, en se multipliant, vont recouvrir petit à petit les grosses cellules du pôle opposé (D, fig. 2). Les grosses se divisant à leur tour, on finit par avoir une gastrula qui ressemble à celle de la figure 1, quoique le procédé épibolique par lequel elle a été formée diffère beaucoup du procédé embolique. (NLI).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.