.
-

La Mer Noire
La Mer Noire est une mer comprise entre l'Ukraine au Nord, le Caucase à l'Est, la Turquie au Sud. Elle communique au Sud-Ouest, avec la Méditerranée par le détroit du Bosphore, la mer de Marmara et de détroit des Dardanelles, et vers le Nord-Nord-Est, par le détroit de Kerch avec la mer d'Azov. Les côtes sont peu élevées et régulières; les eaux, claires et profondes, sans marées, sont peu salées; des brouillards épais couvrent souvent cette mer, qui doit son nom aux violentes tempêtes qui l'agitent. Elle ne renferme que de petites îles, notamment l'île des Serpents, à l'embouchure du Danube, et l'île de Tendra, à l'embouchure du Dniepr.

La mer Noire n'est pas une section de la Méditerranée; sa formation n'a pas été la même, la communication n'a été établie que très tard et d'une façon incomplète; aujourd'hui encore les conditions de niveau, de température, de salinité, de faune sont très différentes dans les deux mers. Au Miocène, tout le Sud de la plaine russe était couvert par la mer sarmatienne, qui s'étendait, par le Nord de la Caspienne, jusque dans l'Asie centrale. Le Danube était un affluent de cette mer, limitée au Sud par le bourrelet montagneux du Balkan, alors uni au Caucase par la Crimée. Puis survinrent des modifications tectoniques : celle qui créa la cuvette Sud de la Caspienne et la partie Sud et Est de la mer Noire; ensuite celle qui sépara le Balkan du Caucase, formant le golfe Nord-Ouest de la mer Noire, pendant que le Sud de la plaine russe se trouvait asséché; enfin, au début du Pléistocène, la petite coupure de 52 m de profondeur maxima qui, de même origine que la formation de la mer Egée, ouvrit le Bosphore et mit, la mer Noire en communication avec la Méditerranée.

Actuellement, la mer Noire est une cuvette à peu près fermée, de formes régulières, d'une surface de 382.843 km², y compris la mer d'Azov; celle-ci ayant une surface de 37.605 km², il reste pour la mer Noire proprement dite 345.238 km². Les bords de cette cuvette n'ont pas partout le même aspect : au Nord-Est le Caucase, au Sud les montagnes d'Anatolie sont très voisines de la côte qui est escarpée; la mer attaque les falaises calcaires; par les fortes pluies, des champs entiers d'argile glissent jusque dans la mer. Au Nord-Ouest, la côte est plate, les fleuves, Don, Dniepr, Boug, Dniestr, Danube, apportent des masses énormes d'alluvions; des cordons littoraux se forment, emprisonnant des lagunes allongées que l'afflux des eaux douces rend saumâtres et appelées ici d'un nom spécial : les limans. Le volume d'eau douce amené par les fleuves a encore pour effet de produire des variations de niveau dans la mer Noire; elles sont surtout sensibles en mai et juin, après la fonte des neiges; le vent aussi est souvent assez fort pour produire des accumulations d'eau sur certains points. 

Carte de la Mer Noire.
Carte de la région de la Mer Noire. Cliquez sur la carte pour afficher une carte muette.
Source du fond de carte : Natural Earth.
La mer Noire est une cuvette profonde : sur plus de la moitié de la surface, la profondeur atteint plus de 2000 m. Les pentes sont raides et les isobathes de 200 et 1300 m très rapprochées l'une de l'autre. Il y a cependant à distinguer deux régions dans la mer Noire : on ne trouve aucune profondeur de 200 m à l'Ouest d'une ligne qui joindrait Burgas au cap Tarkhankout, en Crimée. Au contraire, à partir des côtes de Crimée, du Caucase et de l'Anatolie, on atteint rapidement 2000 m. La région des plus grandes profondeurs, qui dépassent 2600 m commence à partir du méridien d'Evpatoria, forme une bande assez étroite jusqu'au méridien de Sinope et s'élargit à l'Est; elle occupe sensiblement le milieu de la cuvette. La pente est assez douce à partir de 1500 m. Jusque vers 300 m, le sol est formé d'une boue de Modiola, de couleur gris clair; le fond, assez plat, est couvert d'une boue sombre gris bleu. La mer d'Azov, qui n'est qu'un golfe de la mer Noire, a une profondeur maxima de 15 à 16 m, avec une moyenne de 9 à 10 m; dans la baie de Taganrog, on atteint à peine 3,50 m, et dans le détroit de Kerch 4,25 m.

La mer Noire est célèbre depuis l'Antiquité par l'inconstance de ses conditions météorologiques. Les Grecs l'appelèrent d'abord Pontos axeinos, c. à d., mer inhospitalière, puis, en raison des avantages qu'ils en tiraient ou par antiphrase, transformèrent ce nom en celui Pontos Euxeinos (dont on a fait  Euxinus Pontus, puis Pont-Euxin), c. à d. mer hospitalière. Le nombre moyen des tempêtes y serait, d'après Sresnewsky, de 37 par an. Sur les côtes de Bulgarie, de la Dobroudja et de Crimée, les vents de Sud-Ouest, Sud et Sud-Est sont très dangereux à l'équinoxe. La région du Bosphore est soumise à un vent terrible de Nord-Est que les marins italiens ont appelé bora, comme celui du golfe de Trieste. 

Sur tout le globe, on ne trouve que trois mers dont les eaux soient plus chaudes que celles de la mer Noire ce sont la mer Rouge, la Méditerranée et la mer de Sulu. Cependant la mer Noire n'est que la plus chaude des mers tempérées; sa température est fort inférieure à celle de la Méditerranée, surtout au fond, la communication avec la Méditerranée étant toute superficielle. La température moyenne de surface est un peu inférieure à 22 °C sur une région elliptique allant de la pointe Sud de la Crimée à Amastra en Anatolie. Elle est comprise entre 22 °C et 23 °C près du Bosphore et au-dessus de la plus grande partie de la cuvette profonde, sauf au Sud-Est, ou elle dépasse 21 °C, comme dans le golfe du Nord-Ouest. Elle atteint même 25 °C à l'embouchure du Danube. En hiver, cette eau de surface peut geler dans la partie qui va d'Odessa au liman du Danube, et sur le détroit de Kerch si, en décembre et en janvier, les vents du Nord soufflent fortement et longtemps. Quant à la mer d'Azov, elle est gelée de décembre à mars. 
-

La mer Noire vue depuis l'espace.
La mer Noire vue depuis l'espace. Des tourbillons de couleurs allant du vert olive profond au turquoise lumineux ont été créés par un puissant développement phytoplanctonique (efflorescence algale) qui recouvre toute la surface de la mer Noire sur cette image prise le 20 Juin 2006. Beaucoup des plus grands fleuves d'Europe, y compris le Danube, le Dniestr et le Dniepr apportent leurs eaux douces dans cette mer. La seule source de d'eau salée est le détroit du Bosphore (au Sud-Ouest). Le. Nord de la Turquie forme toute la rive Sud de la mer. Le péninsule en forme de losange qui se projette dans la mer au Nord est la Crimée, en Ukraine. Source : Nasa.

Si l'on examine la distribution de la température en profondeur, on trouve dans la mer Noire deux couches : jusqu'à 55 m, la température détroit, d'abord rapidement, puis plus lentement, jusqu'à 6,70 °C en 7,11 °C, suivant les régions. A partir de 55 m, elle remonte lentement pour atteindre 9,26 °C à 2150 m. Vers l'embouchure du Danube, par suite da manque de profondeur, on ne trouve qu'une couche descendant à 6 °C par 47 m. La plus forte température du fond s'explique par le contre-courant venant de la mer de Marmara plus chaude; cette nappe d'eau protège en partie le fond contre l'influence de l'eau froide des fleuves. D'ailleurs, à la sortie du Bosphore, on trouve 9,15°C à 110 m, alors qu'à la même profondeur, en pleine mer, on n'a plus que 8,10 °C.

Une autre conséquence de l'afflux des eaux douces. c'est le faible degré de salinité, et, par suite, le peu de densité des eaux de la mer Noire, an moins à la surface: D'après Kasparek, la salinité moyenne à la surface serait de 1,90%; dans la mer d'Azov, elle descendrait à 1,22 %. Le poids spécifique est de 1,0145 et descend dans la mer d'Azov à 1,0093; nais il augmente avec la profondeur, d'abord lentement, puis rapidement entre 73 et 730 m, grâce à l'influence du contre-courant d'eau salée du Bosphore, enfin plus lentement, jusqu'au fond. Il est remarquable que cette eau peu salée contient de l'hydrogène sulfuré; à partir de 137 m l'odeur est très caractéristique, à 180 m elle est très forte, et à partir de 360 m le gaz empêche toute vie animale. 

La coupure du Bosphore a été une cause décisive dans les conditions de la faune : dans la mer sarmatienne vivait une faune d'eau plutôt saumâtre que salée, qui a été tuée en partie par l'invasion de l'eau méditerranéenne; ce qui a survécu s'est réfugié dans les limans; en effet la vie animale cesse actuellement au delà de 200 m, et entre 360 et 720 m, la drague n'a ramené que des coquilles à demi fossiles de mollusques analogues à ceux des limans. C'est sans doute à cette destruction de la faune sarmatienne et à la décomposition des organismes qu'il faut attribuer la présence de l'hydrogène sulfuré, présence entretenue par les organismes actuels qui se putréfient an lien d'être dévorés. Le nombre des individus est en effet considérable, si les espèces sont rares. La caractéristique de la faune est la présence de nombreuses holothuries et étoiles de mer. Les anchois et les thons circulent par bancs serrés; dans la mer d'Azov, on ne trouve que de nombreux esturgeons.

La pêche du thon a été, dès l'Antiquité, une des causes qui ont attiré les marins de la Méditerranée dans la mer Noire, et plusieurs colonies grecques de la côte avaient sur leurs monnaies la figure d'un thon. Les Phéniciens, les Grecs, les Romains allaient aussi chercher à travers la mer Noire les blés de Scythie, les esclaves et les objets manufacturés du Caucase. Le commerce fut interrompu par les migrations de barbares an XIIIe siècle, il reprit de l'activité, grâce aux Génois et aux Vénitiens. Puis la mer d'Azov fut conquise par les Tatars, soumis eux-mêmes par les Turkmènes qui tuèrent le commerce de la mer Noire en s'en attribuant le monopole. L'oeuvre de Pierre le Grand et de Catherine Il rendit enfin la mer Noire au commerce européen. Ce commerce a consisté ensuite surtout en vivres et en céréales. (Ludovic marchand).



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.