.
-

Prémolaires (dents)

Les prémolaires ou bicuspidées (anatomie) sont les dents situées en arrière des canines. Elles sont au nombre de huit, quatre pour chacune des deux mâchoires, deux à droite et deux à gauche. On les distingue en première et en deuxième, en allant d'avant en arrière.

Caractères généraux.
Les prémolaires ont une couronne cylindroïde, à laquelle nous pouvons distinguer quatre faces : une face antérieure et une face postérieure, qui répondent aux dents adjacentes et qui sont planes; une face interne et une face externe, qui regardent l'une la langue (face linguale), l'autre la joue (face génienne), toutes les deux convexes et arrondies.

Mais ce qui caractérise avant tout les prémolaires, c'est la présence, sur leur face triturante, de deux tubercules ou cuspides, situés l'un en dedans, l'autre en dehors et séparés l'un de l'autre par un sillon fort irrégulier à direction antéro-postérieure. De ces deux tubercules, l'externe est toujours plus développé que l'interne.

La racine des prémolaires est le plus souvent unique. Elle est aplatie d'avant en arrière et, sur chacune de ses deux faces, se voit un sillon vertical, indice de la tendance qu'a cette racine à se bifurquer. La bifurcation est rare et, quand elle existe, elle est presque toujours limitée à son sommet : l'une des pointes se dirige en dedans, l'autre en dehors.

Caractères différentiels.
Les prémolaires supérieures et les prémolaires inférieures se distinguent les unes des autres : 

1° par la forme de la couronne, qui est aplatie d'avant en arrière pour les supérieures, plutôt cylindrique pour les inférieures; 

2° par le développement de leurs cuspides, qui, sur les prémolaires supérieures, sont plus volumineux et séparés l'un de l'autre par une rainure plus profonde, sur les prémolaires inférieures plus petits et moins nettement isolés; 

3° par la tendance qu'a la racine à devenir bifide, tendance qui est toujours plus marquée pour les prémolaires du haut que pour les prémolaires du bas.

Dans le groupe des prémolaires supérieures, on distinguera la première de la seconde par l'examen des cuspides : sur la première, les deux cuspides occupent des niveaux différents, l'externe étant plus saillant que l'interne; sur la deuxième, au contraire, les deux cuspides sont situés l'un et l'autre sur le même plan horizontal. Même caractère distinctif pour le groupe des prémolaires inférieures : les deux cuspides occupent le même niveau pour la deuxième, un niveau différent pour la première.

C'est toujours une opération très délicate que de reconnaître si l'on a affaire à des prémolaires du côté droit ou à des prémolaires du côté gauche. On trouve écrit partout que, des deux bords du cuspide externe, le bord antérieur est plus petit que le postérieur; que, dès lors, pour mettre en position une dent donnée, il suffit de considérer la face externe ou génienne de son cuspide externe et de la disposer de façon que le plus petit des deux bords du cuspide précité soit dirige en avant. En théorie, il n'est rien de plus simple; mais on doit, avouer qu'en pratique le problème est autrement difficile, si tant est qu'il soit toujours soluble. (Testut).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2017. - Reproduction interdite.