.
-

Canines (dents)

Les dents canines (anatomie),  encore appelées laniaires ou unicuspidées, sont les dents situées immédiatement en dehors des incisives. On en compte quatre seulement, deux pour la mâchoire supérieure, deux pour la mâchoire inférieure, rudimentaires, citez l'humain, les canines présentent des dimensions considérables chez les carnivores, où elles constituent, non seulement un instrument puissant pour la mastication, mais encore une arme souvent redoutable. Mais c'est chez les pachidermes qu'elles atteignent leur maximum de développement : les défenses de l'éléphant, on le sait, ne sont que des canines gigantesques.

Caractères généraux.
Les canines ont pour caractère essentiel, outre leur longueur qui dépasse celle de toutes les autres dents, la forme conoïde de leur couronne. On peut cependant leur distinguer, comme aux incisives, quatre faces : deux faces latérales de forme triangulaire; une face antérieure, convexe; une face postérieure, concave.

Sur cette dernière, se voit, une petite crête mousse et verticale qui s'étend jusqu'à la surface triturante et qui constitue à ce niveau le sommet de la dent. De ce sommet, comme du sommet d'un angle, partent deux petits bords tranchants, à direction oblique, l'un interne, l'autre externe. Il est à remarquer que le bord externe est un peu plus long que l'interne. 

La racine des canines est unique, volumineuse, soulevant la surface du maxillaire supérieur en une saillie verticale, nommée bosse canine. Elle est légèrement aplatie dans le sens transversal et présente, sur chacune de ses deux faces, un sillon plus ou moins accusé, dirigé dans le sens de la longueur.

Caractères différentiels.
Les canines supérieures se distinguent des inférieures en ce qu'elles sont plus volumineuses et qu'elles possèdent à la fois : 

1° une couronne plus large; 

2° une racine plus longue, moins aplatie, ayant des sillons latéraux moins accusés. 

Nous ajouterons que l'usure de la pointe de la dent canine se fait aux dépens de sa face postérieure pour les canines supérieures, aux dépens de sa face antérieure pour les canines inférieures.

Pour distinguer les canines droites des canines gauches, et vice versa, on considère surtout le tubercule du sommet de la couronne, qui, comme nous l'avons dit, est plus rapproché de la face interne de la dent que de sa face externe. Il s'ensuit que si l'on abaisse une verticale par ce sommet, cette verticale divise la face antérieure de la dent en deux parties inégales : une partie plus grande, qui regarde en dehors; une partie plus petite, qui doit être tournée en dedans. Ce fait étant connu, il suffira, pour mettre une canine en position, de la disposer sur le maxillaire d'une façon telle, que celle de ses deux faces latérales qui est la plus rapprochée du tubercule du sommet regarde la ligne médiane. (Testut).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2017. - Reproduction interdite.