.
-

Épididyme (anatomie). - On donne le nom d'épididyme à un organe brun rougeâtre, couché sur le bord  postéro-supérieur du testicule à la façon d'un cimier de casque. On lui considère une tête, un corps et une queue. La tête est intimement unie au pôle supérieur du testicule. Au fond, elle est constituée par une douzaine de canaux contournés sur eux-mêmes en forme de cône, les cônes séminifères ou vaisseaux efférents, qui sortent du corps d'Highmore et se relient au rete vasculorum testis par leur sommet. Sur cette tête s'implante l'hydatide pédiculée de Morgagni. Le corps de l'épididyme fait suite à la tête, et ensuite vient la queue du même organe qui adhère au pôle inférieur du testicule par du tissu cellulaire et se continue avec le canal déférent. La séreuse vaginale enveloppe l'épididyme et l'unit au testicule. 

L'épididyme est formé par un canal d'un demi-millimètre de large, long de 6 à 7 m, replié un grand nombre de fois sur lui-même et plongé dans du tissu cellulaire qui en maintient les inflexions. C'est dans l'extrémité supérieure de ce canal, dont la lumière est très petite, que viennent se brancher les canaux efférents du testicule. Les parois sont constituées : 

1° par une tunique externe cellulofibreuse;

2° une tunique moyenne de nature musculaire (fibres lisses annulaires);

3° une tunique interne de nature épithéliale (épithélium cylindrique cilié). 

A l'épididyme sont annexés différents organes rudimentaires : 
1° le vas aberrans de Haller, qui n'est qu'un diverticule de l'épididyme, s'élève d'ordinaire des environs de la queue de cet organe et parait être un vaisseau efférent qui a manqué sa jonction avec le testicule;

2° les vasa aberrantia de Lauth et Roth, qui ont la même signification;

3° l'hydatide pédiculée de Morgagni, qui paraît être aussi un vaisseau efférent (canalicule sexuel du corps de Wolff), qui a manqué le testicule et est devenu kystique;

4° le corps innominé de Giraldès ou paradidyme, représenté par un petit peloton jaunâtre constitué par des tubes wolffiens atrophiés, situé dans les éléments du cordon spermatique, près de la tête de l'épididyme et représentant le parovaire de la femme. 

Au point de vue de ses usages, on a déjà deviné que l'épididyme est la première partie du canal d'excrétion du testicule. (Ch. Debierre).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.