.
-

Les endomyxées
Les Endomyxées constituent une famille de Champignons-Myxomycètes, constituant la plus grande partie de ce phylum et avant pour principal caractère la formation des spores par division à l'intérieur d'un sporange. Celui-ci, solitaire, est tantôt sessile, globulé ou allongé verticalement, rarement appliqué horizontalement contre le support de la plante, tantôt muni d'un pédicelle creux à membrane dure, ridée et plissée dans sa longueur. La cavité du pédicelle est séparée ou non du sporange suivant les espèces. La formation des spores se fait en nombre aussi grand qu'il y a de noyaux dans la masse protoplasmique du sporange, ou bien aux dépens de certains filaments constitués aux dépens de certaines parties de cette masse et dont l'ensemble, entremêlé aux spores, forme ce qu'on appelle le capillitium. 

Les spores prennent, dès leur formation, leur dimension définitive. Elles sont toujours rondes, mais se creusent d'un côté d'une concavité par le dessèchement. A la maturité, la membrane du sporange s'ouvre pour laisser passer les spores qui peuvent germer presque aussitôt après leur sortie. Une fois humectée, la spore s'ouvre et laisse échapper son protoplasme qui bientôt s'allonge, pousse un cil vibratile à l'une de ses extrémités qui est effilée et renferme le noyau. Elle devient une zoospore qui devient myxamibe par rétraction de son fil et se divise en deux autres. Par fusion de ces myxamibes se forment des symplastes qui réunis constituent le plasmode, lequel prend une forme réticulée et continue à garder les mouvements amiboïdes très actifs qui caractérisaient isolément les myxamibes. Cette conservation des mouvements explique son déplacement à travers le milieu qui le contient, terre, bois pourri, feuilles mortes, etc. 

Pendant la période de croissance du thalle, les éléments épais, zoospores et myxamibes, peuvent s'enkyster sous l'influence du froid, de la sécheresse, etc. Dans les mêmes conditions, les plasmodes peuvent plus tard subir à leur tour la même transformation. Alors ils rentrent tous leurs prolongements et chacune de leurs cellules s'entoure d'une membrane de cellulose. Ces kystes peuvent se conserver pendant une très longue durée et, au retour de circonstances favorables, rendre la vie au plasmode reconstitué par dissolution des membranes et fusion nouvelle des corps protoplasmiques. 

On connaît environ une quarantaine de genres dans la famille des Endomyxées. On peut les répartir en cinq sections d'après la coloration des spores, la présence ou l'absence de columelle, de capillitium, l'infiltration calcaire du pédicelle, etc. Chacune des cinq sections ainsi constituées est elle-même divisée en types à sporange simple et à sporange composé. (H. Fournier).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.