.
-

Les plantes dicotylédones
Les Brassicacées (ou Crucifères)
Les Brassicacées ou  Crucifères forment une famille nombreuse et très homogène de plantes-phanérogames/ dicotylédones/ dialypétales. Ses représentants sont des plantes herbacées à racines pivotantes, annuelles, bi-annuelles ou vivaces, quelquefois grimpantes, rarement ligneuses, à feuilles généralement alternes, quelquefois opposées ou verticillées, dépourvues de stipules. Les fleurs, disposées en grappes terminales simples, rarement composées, sont hermaphrodites et régulières, avec un calice de quatre sépales libres et une corolle de quatre pétales libres, disposées en croix et alternes avec les sépales. 

L'androcée est formé de six étamines libres, tétradynames, dont les filets sont pourvus, à leur base, de glandes nectarifères. Le gynécée se compose d'un ovaire uniloculaire à deux placentas pariétaux, portant chacun deux rangées d'ovules campylotropes dressés. Cet ovaire est surmonté d'un style plus ou moins allongé, dont le sommet stigmatifère est ordinairement renflé, entier ou partagé d'une façon très variable en lobes ou cornes, rapprochées, connées ou divergentes. 

Le fruit, appelé silicule lorsqu'il est aussi long que large et silique quand sa longueur dépasse sa largeur, est une capsule à deux loges polyspermes ou monospermes. Les graines, presque toujours dépourvues d'albumen, renferment sous leurs téguments un embryon oléagineux dont la radicule, fréquemment ascendante, est ordinairement repliée sur les cotylédons.

Les Brassicacées sont répandues sur tout le globe, jusque dans les régions arctiques et alpines. La plupart habitent les régions tempérées de l'hémisphère boréal. Elles sont surtout abondantes dans le sud de l'Europe et en Asie Mineure. Elles contiennent pour la plupart une grande proportion d'azote, à laquelle elles doivent leurs propriétés nutritives, et un principe âcre, volatil (myronate de potasse), qui leur donne des propriétés stimulantes et éminemment antiscorbutiques. Ce principe disparaît parfois presque entièrement par la culture, mais il est alors remplacé par du mucilage ou de la matière sucrée, comme dans le Chou, le Navet et autres espèces alimentaires. Enfin, plusieurs espèces sont cultivées en grand pour l'huile que l'on retire par expression de leurs graines. Tels sont principalement le Colza, la Navette, la Caméline, etc. 

Classification des Brassicacées

La famille des Brassicacées comprend 3200 espèces réparties en 350 genres. On n'en mentionera ici que les principaux. La forme du fruit permet de diviser les Brassicacées hypogynes en deux groupes : celles à silique, c'est-à-dire à fruit beaucoup plus long que large, et celles à silicule, fruit presque aussi large que long. Les Brassicacées périgynes forment une famille distincte, les Subulariées.
-
Brassicacées hypogynes Fruit plus long que large
(silique)
Fruit 
déhiscent suivant la longueur
Cheiranthées
Arabidinées

Genres : Cheiranthus Tourn., Nasturtium R. Br. (N. officinale = Cresson de fontaine), Barbarea R. Br., Arabis L. (A. caucasica = Arabette du Caucase ou Corbeille d’argent), Cardamine Tourn. (C. hirsuta = Cardamine hirsute ou Cresson des murailles), Armoracia (A. rusticana = Raifortou Radis de cheval), Matthiota R. Br. (M. incana = Violier, Giroflée des jardins), Anastatica L., Aubrieta (= Aubriète), etc.


Sisymbrinées

Genres : Sisymbrium L., Erysimum L., Malcolmia R. Br., Hesperis Tourn., etc.


Brassicinées

Genres : Brassica Tourn., (B. oleracea var. botrytis = Chou pommé; B. oleracea var. gemmifera = Chou de Bruxelles; B. oleracea var. acephala = Chou d'ornement; B. oleracea var. Gongylodes =  Chou rave, Colrave ou Kohlrabi, B. oleracea var. ramosa = Chou de Daubenton, ou Chou frisé perpétuel de Daubenton); B.  napus = Navet; B. napus var. Napobrassica = Rutabaga, Chou-navet;  B. nigra = Moutarde noire ou Sénevé noir; Eruca Tourn. (E. sativa = Roquette), etc.


Genres divers

Diplotaxis (D. tenuifolia  = Roquette sauvage)

Erysimum (E. cheiri = Giroflée jaune; E. linifolium = Giroflée arbustive).

Morisia (M. monanthos = Morisie enfouissante).

Fruit indéhiscent Raphanées
Genres : Raphanus L. (R. sativus = Radis rose; R. sativus var. niger = Radis noir ou Radis d'Espagne), Anchonium DC., Chorispora DC., etc.
Fruit tomentacé Cakilées
Genres : Cakile Tourn., Rapistrum Boerh., Crambe Tourn. (C. maritima = Chou marin), Erucaria Gaertn., etc.
Fruit plus 
large que long (silicule)
Fruit inarticulé, indéhiscent Isatidées
Genres : Isatis Tourn., Myagrum Tourn., Neslia Desv., Bunias R. Br., Eutrema (E.japonicum = Wasabi), CIypeola L., Calepina Adans.etc.
Fruit
déhiscent
Fruit comprimé
parallèlement 
à la cloison :
Lunariées
Alyssinées 

Genres : Lunaria Tourn. (L. annua = Lunaire annuelle, Monnaie du pape ou Herbe aux écus), Alyssum L. (A. saxatile = Corbeille d'or), Draba L., Cochlearia L., Vesicaria Lamk., etc.


Camélinées

Genres : Camelina Crantz, Stenopetalum R. Br., etc.

Fruit omprimé perpendiculairement
à la cloison : Thlaspidées
 

Succovinées

Genres : Succovia Medik., Vella L., Carrichtera Adans., etc.


Ibéridinées

Genres : Thlaspi Dillen., Iberis L. (I. sempervirens = Corbeille d'argent), Teesdalia R. Br., Hutchinsia R. Br., Biscutetta L., etc.


Lépidinées

Genres : Lepidium L. (L. sativum = Cresson alénois, Cressonette ou Passerage cultivée), Coronopus Hall., Capsella Meench., Aethionema R. Br., etc.

Brassicacées périgynes Subulariées Genre : Subularia L.

Quelques Brassicacées

Les Brassicacées à silique.

Les Giroflées.
Les Giroflées (Cheiranthus) sont les plus importantes des Brassicacées ornementales; on cultive surtout la Giroflée jaune, la Giroflée des jardins ou Giroflée d'hiver, puis les Matthioles ou Giroflées annuelles ou Quarantaines. 

La Giroflée jaune. Cette plante orne le sommet des vieux murs. C'est une herbe vivace dont les fleurs jaunes, d'odeur agréable, s'épanouissent au premier printemps. Groupées en grappes simples au sommet des rameaux, ces fleurs comprennent un calice à quatre sépales, une corolle à quatre pétales égaux et disposés en croix; six étamines, dont deux plus courtes; un ovaire libre, allongé, formé de deux carpelles ouverts soudés; le fruit est une silique, les graines formant quatre rangées, deux de chaque côté sur la fausse cloison médiane qui séparait le fruit en deux loges.
La Cardamine.
La Cardamine des prés, amie des terrains frais, a des feuilles découpées et des fleurs d'un lilas clair. On la cultive dans les jardins, avec d'autres espèces voisines : Julienne, Malcomie ou Julienne de Mahon, Arabis alpin ou Corbeille d'argent.

Les Choux.
On rencontre çà et là à l'état sauvage, sur les falaises du littoral, une grande plante bisannuelle à fleurs jaunes : c'est le Chou potager (Brassica). Cultivée dès la plus haute antiquité, cette plante a donné de nombreuses variétés d'une importance alimentaire considérable : Choux pommés, Choux de Bruxelles, Choux-fleurs, Choux verts non pommés, comme le Chou branchu, le Chou moellier, le Chou cavalier, etc. 

Citons encore le Chou-navet (B. napus) avec ses variétés : Navet, Colza, et Chou (B. capa) Rutabaga, Navette. Le genre Chou fournit des plantes fourragères précieuses à la fin de l'hiver. Les graines de Colza et celles de la Navette sont oléagineuses; certaines variétés de Choux à feuilles frisées et panachées très élégantes servent à orner les pelouses.

Le fameux Pé-tsai ou Chou de Chine (Brassica sinensis), qui joue un si grand rôle dans l'alimentation en Chine, a l'aspect et la couleur claire d'une grosse romaine.

Les Moutardes.
Le genre Moutarde (Sinapis), chez lequel la silique se prolonge par un bec plus ou moins développé, est voisin du genre Chou. Il comprend des herbes annuelles à fleurs jaunes. La Moutarde noire ou Sénevé contient dans des cellules distinctes une sorte de glucoside alcalin, le myronate de potassium, et un ferment, la myrosine, qui réagissent par broyage en présence de l'eau. La Moutarde blanche est une mauvaise herbe très envahissante. Les graines des Moutardes sont la base du condiment bien connu; réduites en farine, elles servent à préparer des sinapismes.

Les Radis.
Le Radis sauvage ou Ravenelle (Raphanus), mauvaise herbe très répandue, se distingue de toutes les autres Brassicacées par sa silique cylindrique, étranglée et cloisonnée, divisée en articles à une seule graine; le Radis cultivé possède aussi une silique indéhiscente, mais non divisée en articles.

Les Cressons.
Les Cressons (Nasturtium) aiment les lieux frais ou vivent dans l'eau; le plus connu est le Cresson de fontaine, à fleurs blanches, cultivé comme salade dans des fossés pleins d'eau. Les propriétés dépuratives et antiscorbutiques des Brassicacées, déjà bien développées chez le Cresson, la Cardamine, la Passerage cultivée ou Cresson alénois, atteignent leur plus haut degré chez les Cochléaria.

Autres genres.
Le fameux Chou de Kerguélen ou Pringlée antiscorbutique, cantonné sur cette terre australe, possède des propriétés antiscorbutiques marquées. 

La Rose de Jéricho (Anastatica hierochuntica) est une plante à fleurs blanches, haute d'environ 10 centimètres; elle croît dans les régions sablonneuses d'Orient.

Les Brassicacées à silicule.
Les Brassicacées à silicule sont moins importantes que les précédentes. Les silicules ont des formes variées : globuleuses à deux articles, comme chez le Cakilier maritime; aplaties et ressemblant à une bourse, comme chez la Capselle bourse-à-pasteur; plates et d'un blanc d'argent, ainsi qu'on les admire chez la Lunaire annuelle ou Monnaie du pape; séparées, enfin, en deux parties semblables aux deux verres d'une paire de lunettes, comme chez les Lunetières (Biscutella).

Les Draves (Draba) sont de petites herbes dont beaucoup sont alpestres. La Drave printanière, commune sur les vieux murs, est remarquable par la précocité de sa floraison, qui a lieu dès la fin de janvier. 

Les Alyssons, les Thlaspi ou Tabourets, les Ibéris ont des applications ornementales, ainsi que l'Aubriète deltoïde, aux jolies fleurs lilas.

Le genre Cochlearia est représenté en France par deux espèces croissant au bord des rivières et sur les rivages de la mer : le Cochléaria officinal, plante bisannuelle à racine longue et mince, et le Cochléaria de Bretagne ou Cranson, Raifort sauvage, vivace et à très grosses racines charnues et rameuses. 

Le Crambé maritime ou Chou marin croît sur le littoral maritime du Nord et de l'Ouest; on cultive cette plante et on l'utilise comme légume. 

Terminons en citant la Caméline, cultivée, dans le nord de la France, pour ses graines d'où l'on retire une huile industrielle, et le Pastel des teinturiers (Isatis), qu'on ne cultive plus aujourd'hui. (J. Costantin / Ed. Lef).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2018. - Reproduction interdite.