.
-

Marcellus

Marcellus Empiricus, auteur gallo-romain, né à Bordeaux au IVe siècle, magister offciorum sous Théodose (379-395). Il était chrétien.

Il a écrit : De Medicamentis empiricis physicis ac rationalibus, recueil de recettes en grande partie absurdes ou puériles, empruntées aussi bien aux préjugés populaires qu'à l'usage médical. Cet ouvrage fut édité à Bâle (1536, in-fol.), inséré dans les collections médicales d'Alde (Venise, 1547) et d'Estienne (Paris, 1567). La meilleure édition est celle de Helmreich (Leipzig, 1889).

Marcellus Sidetes, auteur grec du IIe  siècle ap. J.-C., né à Side (Pamphylie). Contemporain d'Hadrien et d'Antonin, il écrivit un poème médical en vers hexamètres, comprenant 42 livres, très apprécié de son temps. On en a conservé deux fragments sur la lycanthropie et les remèdes tirés des poissons. Morelli les a édités (Paris, 1591) et Fabricius les a reproduits.
Marcellus (M.-Claudius) obtint les dépouilles opimes pour avoir tué de sa main, étant consul, en 122 av. J.-C., Viridomare, roi des Gésates, et soumit la Gaule Cisalpine aux Romains. Nommé consul une seconde fois en 215, après la bataille de Cannes, il eut des succès contre Hannibal à Nole, et fut surnommé l'Epée de Rome. Il fut consul une troisième fois en 214, et prit en 212 Syracuse, assiégée depuis trois ans. Il pleura sur sa victime avant de la frapper, et, au moment de donner l'assaut, il porta défense de faire aucune violence aux personnes libres. Consul pour la quatrième fois, il défit Hannibal à Canusium. Il était consul pour la cinquième fois en 208, lorsqu'il succomba dans une embuscade qu'Hannibal lui avait tendue.
Marcellus (M.-Claudius) fut consul à Rome en 51 av. J.-C. Il fit adopter par le sénat la résolution de retirer à César le gouvernement des Gaules. Il fut exilé après la bataille de Pharsale; mais César, à la demande du Sénat, l'autorisa à rentrer à Rome, et en fut remercié par Cicéron, qui prononça alors le discours pro Marcello. Marcellus fut tué par un esclave lorsqu'il se préparait à retourner dans sa cité.
Marcellus (Marcus-Claudius), né vers l'an 43 av. J.-C., était fils de Claudius Marcellus et d'Octavie, soeur d'Auguste, qui l'adopta et lui fit épouser sa fille Julie en 25. Il fut enlevé à l'espoir des Romains et à la tendresse de sa mère à la fleur de l'âge, en 23, empoisonné, croit-on, par Livie. Virgile l'a immortalisé dans le VIe, chant de l'Enéide, et Auguste a élevé dans Rome à sa mémoire le théâtre dit de Marcellus, sur les ruines duquel a été bâti le palais Orsini.
Marcellus (Ulpitis), juriste romain, fut gouverneur de la Pannonie Inférieure sous Marc-Aurèle. Les Pandectes contiennent des fragments de ses ouvrages.
Marcellus (M -L.-Charles Demartin du Tirac, comte de), fils du pieux comte de Marcellus, successivement député et pair de France sous la Restauration, naquit en 1795. Il s'empressa, en 1814, d'aller grossir les rangs des volontaires royaux, qui formaient à Bordeaux la garde d'honneur du duc d'Angoulême. Nommé l'année suivante secrétaire d'ambassade à Constantinople, et chargé d'une mission dans le Levant, il envoya en France la Vénus victorieuse, dite Vénus de Milo, un des chefs-d'oeuvre de la statuaire antique. Il occupa ensuite plusieurs postes diplomatiques, rentra dans la vie privée après la révolution de Juillet 1830, et mourut en 1801. Il unissait le goût des lettres à la connaissances des affaires, et fut un habile helléniste et un critique ingénieux, comme le prouvent les ouvrages qu'il a laissés : Souvenirs de l'Orient, 1839, 2 vol. in-8°; Vingt Jours en Sicile, 1841, 1 vol. in-8°; Episodes littéraires en Orient, 1851, 2 vol. in-8°; Chants du peuple en Grèce, 1851, 2 vol. in-8°; les Dionysiaques, épopée en 48 chants, trad. de Nonnos, 1855, in-4°; Souvenirs diplomatiques, Correspondance intime de M. de Chateaubriand, 1858, 1 vol. in-8; Chateaubriand et son Temps, 1859, 1 vol. in-8°, et Paraphrase de l'Evangile selon saint Jean, par Nonnos, corrigée et traduite pour la première fois en français, 1 vol. in-12, publiée après sa mort.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2009. - Reproduction interdite.