.
-

La Pannonie

Pannonie. - Province de l'empire romain, riveraine du Danube au Nord et à l'Est, séparée par le Wienerwald (mons Cetius) du Norique à l'Ouest, par les Alpes Juliennes de l'Italie au Sud; elle correspond donc à peu près à la Hongrie actuelle avec la Slavonie et le Nord de la Bosnie, et à l'Est de l'Autriche, de la Styrie et de la Carniole. Les Pannoniens, assez nombreux pour mettre 109 000 hommes en ligne contre les Romains, étaient braves et guerriers, mais réputés cruels par les auteurs latins. Appien les rattache à aux illyriens; d'autres les rapprochent des Péoniens de la région balkanique.

A partir du IVe siècle avant J.-C., les Pannoniens furent envahis par des peuples celtiques, Taurisques, Carnes, Latobices à l'Ouest, Scordisques au Sud, refoulés de la région bohème par les Boies et les Marcomans. Vers l'an 50 av. J.-C., la Pannonie fut un moment annexée au royaume des Daces. En 35, le triumvir Octave l'attaqua, s'empara de la ville de Siscia et conquit le pays jusqu'à la Drave. Au cours des grandes guerres contre Marbod, roi des Marcomans, les Pannoniens se soulevèrent, comme les Dalmates et les Illyriens, et ce ne fut qu'après une lutte longue et pénible que Tibère acheva, en l'an 9 de l'ère chrétienne, la conquête du pays. A partir de ce moment, la Pannonie demeura province romaine et fut un des boulevards de l'empire. Elle fut progressivement latinisée par les garnisons, les colonies, l'assimilation de ses dieux à ceux de Rome, etc. 

Le pays fut mis en valeur, sillonné de routes; des villes s'y élevèrent : Vindobona (Vienne), Carnuntum (près de Deutsch-Altenburg), Savaria (Szvonbathely), Arrabona (Raab), Siscia (Sissek), Paetovio (Pettau), Aquincum (Alt-Ofen, près de Budapest), Taurunum (Semtin), Mursa (Essek), Sirmium (Mitrovitza), qui jouent un grand rôle dans l'histoire militaire de l'Empire. Dès la mort d'Auguste, l'armée de Pannonie voulut faire un empereur. Trajan divisa la province en Pannonia superior ou occidentale et inferior, orientale, séparées par une ligne artificielle tracée d'Arrabona à Servitium. Galère, au IVe siècle, détacha la région entre Raab, la Draye et le Danube dont il forma la province de Valeria; Constantin, jugeant la Pannonie supérieure trop diminuée, lui annexa les vallées supérieures de la Drave et de la Save distraites de la Pannonie inférieure qui fut alors souvent appelée Savia. 

La Valeria eut pour chef-lieu Savaria; la Pannonie première ou supérieure, Siscia; la Pannonie seconde, Sirmium. Sept légions stationnaient dans l'ensemble de la Pannonie, appuyées par la flotte fluviale de Vienne. C'est au milieu du Ve siècle que les Huns enlevèrent à l'empire romain cette grande région, que Théodose Il leur céda formellement. Après la dissolution de l'empire hunnique, elle passa aux Ostrogoths et aux peuples du même groupe, puis aux Lombards qui l'abandonnèrent aux Avars en 568 quand ils envahirent l'Italie. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.