.
-

Bénédiction

Bénédiction, acte de bénir, de souhaiter quelque chose d'heureux, soit par signes, soit par paroles. De longue date, dns la culture judéo-chrétienne, le père, surtout au lit de mort, a donné sa bénédiction à ses enfants, comme le vieillard aux personnes plus jeunes que lui. Les patriarches des Hébreux bénissaient leur famille avant de mourir; cette bénédiction était comme un acte testamentaire, qui donnait à l'un des fils le titre de chef de la famille. On voit dans la Bible que Jacob usurpa ce privilège sur son frère aîné Esaü. Depuis Moïse, le droit de bénir fut réservé aux ministres du culte, avec des formules consacrées : c'est pour ce motif que, de nos jours encore, la bénédiction ne peut être donnée dans les synagogues que par des hommes regardés comme descendants d'Aaron. Les Hébreux attachaient encore au mot bénédiction le sens d'abondance, que le langage trivial lui a même conservé, et celui de bienfait de Dieu : la pluie, la rosée, l'eau des sources, la fécondité des femmes et des animaux, la fertilité de la terre, la santé, le succès des entreprises, etc., étaient des bénédictions.

Quand Jésus voulut faire le miracle de la multiplication des pains, il les bénit; quand il institua l'Eucharistie, il bénit le pain qui allait devenir son corps; il bénit encore le pain qu'il donna, le jour de sa résurrection, aux disciples d'Emmaüs. 

Dans l'Église catholique, le droit de bénir est réservé au prêtre. Il y a des bénédictions sur les personnes, données avec le signe de la croix, comme à la fin de la messe ou d'un sermon, ou avec un objet consacré (crucifix, ciboire, saint sacrement); et des bénédictions sur les choses (eau, sel, pain, vin, huile, cierges, rameaux, cendres, vases, ornements et linges d'église, cloches, autels, ciboires, fonts baptismaux, églises et chapelles, cimetières, anneau de mariage, lit nuptial, maisons, navires, chemins de fer, armes, drapeaux, fruits de la terre, etc.). 

La bénédiction de l'eau est faite par le célébrant, soit à l'angle de l'autel du côté de l'épître, soit au milieu du choeur devant un pupitre particulier, tous les dimanches, avant la procession qui précède la grand-messe : on ne la fait pas les jours de fêtes, à moins qu'elles ne tombent un dimanche. La bénédiction d'animaux et d'objets inanimés se fait par l'aspersion; il faut en excepter le pain, le vin et l'eau du saint sacrifice, l'encens, le cierge pascal, l'eau bénite et le sel qu'on y répand. Il est contraire aux canons que les simples prêtres donnent en chantant la bénédiction à la fin des messes hautes; les évêques seuls peuvent donner cette bénédiction solennelle. 

Le pape et les évêques donnent la bénédiction sur leur passage en faisant de la main droite le signe de la croix; seuls ils peuvent bénir en particulier et hors des églises. Le jour de Pâques à l'église Saint-Pierre du Vatican, le jour de l'Ascension à Saint-Jean-de-Latran, et le jour de l'Assomption à Sainte-Marie-Majeure, le pape donne solennellement sa bénédiction urbi et orbi, à la ville de Rome et au monde entier. On nomme bénédiction apostolique le salut que donne le pape au commencement de toutes ses bulles. 

Dans l'Église latine, la bénédiction de l'évêque se donne en étendant trois doigts de la main, en mémoire de la Trinité, et en fermant les autres doigts. Chez les Grecs, l'évêque et le prêtre posent le pouce sur le doigt annulaire, et courbent l'index sur le médius, de manière à figurer le X et le P, premières lettres grecques de Christos.

On appelle encore Bénédiction l'ordination des abbés et des abbesses. L'imposition des mains s'y fait sans invocation du Saint-Esprit.

Dans les églises protestantes, l'office religieux se termine par la bénédiction dont Moïse a prescrit les paroles, et, en certains pays, elle est accompagnée du signe de la croix. Les pasteurs protestants prononcent encore des bénédictions en imposant les mains, pour le baptême des enfants, la confirmation des catéchumènes, la consécration des pasteurs, le mariage, etc. Ils bénissent les personnes et jamais les choses. (B.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.