.
-

Kino

Kino (mot de l'Inde orientale). - Nom générique par lequel on désigne les sucs épaissis et desséchés de plusieurs végétaux appartenant soit à la famille des Légumineuses papilionacées, soit à quelques autres  familles. C'est très improprement que ces deux sucs sont souvent qualifiés de gomme kino; car ils n'ont rien de commun ni avec les gommes ni avec les résines. Les différents kinos ont été employés en médecine comme toniques et astringents. Ils doivent leurs propriétés thérapeutiques à la forte proportion de tanin qu'ils renferment. Les kinos se présentent sous la forme de fragments solides, et d'une couleur foncée qui varie de la teinte chocolat au noir brillant en passant par le rouge intense. Tous sont solubles dans l'eau et dans l'alcool qu'ils colorent en rouge vif. Ils se ramollissent dans la bouche, s'attachent plus ou moins aux dents et colorent la salive en rouge. Ils ont une saveur styptique très prononcée. 

Les principaux kinos sont :

1° le Kino de l'Inde dit aussi Kino de Malabar et Kino d'Amboine, il provient du Plerocarpus marsupium (Papilionacée); 

2° le Kino d'Afrique ou de Gambie produit par le Plerocarpus erinaceus (Papilionacée); 

3° le Kino du Bengale ou de Sulas, extrait du Butea frondosa (Papilionacée); 

4° le Kino d'Australie ou de Botany-Bay, fourni par divers Eucalyptus et notamment par les eucalyptus resinifera, rostrata, corymbosa, citriodora; 

5° le Kino de la Jamaïque ou de Caracas, que l'on obtient en faisant bouillir dans l'eau le bois d'une Polygonée, le Coccoloba uvifera;

6° le Kino de la Colombie, que produit le manglier. 

La médecine a employé les kinos pour combattre les fièvres intermittentes, les diarrhées, les dysenteries chroniques et les hémorragies passives. 
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.