.
-

Antiope

Antiope (personnage de la mythologie grecque). - Cette première Antiope est une personnalité héroïque qui a tenu une grande place dans les légendes de la Béotie. D'après les uns elle est la fille du fleuve Asopos qui arrose cette contrée; aimée de Zeus métamorphosé en Satyre, elle devient mère de deux jumeaux, Zéthos et Amphion, les Dioscures thébains. D'autres lui donnent pour père Nycteus et la font naître, soit à Hyria, soit à Hysia, qui sont toutes deux des villes de la Béotie. Stasinus, dans les Cypriaques, en fait une fille de Lycurgue, roi de Thèbes, et raconte qu'elle fut séduite par Epopeus de Sicyone, ce qui amena la ruine de cette ville. Un mythe corinthien la donne comme amante à Hélios, et fait naître de cette union Aloeus et Aietas.
-
Watteau : Zeus et Antiope.
Zeus et Antiope, par Watteau (musée du Louvre).

Le mythe le plus connu est celui qu'Euripide a consacré par une tragédie aujourd'hui perdue. Antiope, séduite par Zeus, qui a pris les traits d'un satyre, s'enfuit à Sicyone, près d'Epopeus qui l'épouse. Elle en est ramenée par Lykos, son frère, et met au monde deux jumeaux, l'un le fils de Zeus, l'autre d'Epopeus. Tombée sous la surveillance rigoureuse de Dircé, la femme de Lykos, elle lui échappe et s'enfuit sur le mont Cithéron où elle avait naguère exposé ses jumeaux. Elle les y retrouve; mais non reconnue par eux d'abord, va être attachée par l'intervention de Dircé elle-même à un taureau furieux, lorsque le mystère de sa maternité se révèle. C'est Dircé elle-même qui subit le supplice qu'elle avait réservé à Antiope. Cet épisode a été consacré par l'art antique dans le groupe fameux, connu sous le nom du Taureau de Farnèse. A cause de cette vengeance trop cruelle, Antiope est frappée de démence par Dionysos, dont Dircé pratiquait les saints mystères. Guérie par Phokos. elle est épousée par lui : le tombeau des deux époux était à Thithorea, au pied du mont Parnasse.

Les éléments de ce mythe sont de provenance et de signification diverses. On y reconnaît tout d'abord la lutte, rendue dramatique, du jour et de la nuit; Antiope (la figure placée en face dans le ciel) est une personnification de la Lune, Nycteus de la nuit et Lykos de la lumière. Epopeus est le roi qui, des hauteurs, regarde vers la Terre, c.-à-d. le ciel. Amphion et Zethos, appelés les Dioscures aux blancs coursiers, sont de même des personnifications astronomiques. Le reste du mythe est en rapport avec la géographie et la culture du sol thébain; Dircé est une source voisine de Thèbes, et le taureau symbolise un torrent grossi par les pluies d'hiver. L'intervention de Dionysos et de Lycurgue rappelle les origines de la culture de la vigne et des mystères bacchiques; de même la démence d'Antiope et sa fin paisible sur les pentes du Parnasse. (J.-A. H.).
-

Titien : Antiope et Jupiter.
Antiope et Jupiter, par Titien.

Les représentations d'Antiope.
Le mythe d'Antiope, aimée de Zeus, et poursuivie par la haine de Lycos et de Dircé sa femme, a souvent servi de thème aux artistes anciens et modernes. Parmi les oeuvres anciennes, il faut signaler le groupe pittoresque du Taureau Farnèse, qu'on pourrait également nommer la vengeance d'Antiope.

Dans l'art moderne, il convient surtout de mentionner l'Antiope et Jupiter [Zeus], de Titien, où l'on voit Zeus sous la forme d'un satyre surprenant Antiope endormie; l'Antiope endormie du Corrège, tableau au salon carré du Louvre, et dans lequel l'Amour, couché sur une peau de lion, dort près d'Antiope, pendant qu'un satyre soulève la draperie dont s'était enveloppée la dormeuse. (NLI).
-

Poussin : Antiope et Jupiter.
Antiope et Jupiter, par Nicolas Poussin.
Antiope. - Cette seconde Antiope est une Amazone, fille d'Arès, figure dans la légende de Thésée, le principal héros de l'Attique. C'est dans l'expédition entreprise de concert avec Héraclès contre les Amazones de Themiscyra, qu'Antiope devient la compagne de Thésée; suivant les uns, à la suite d'un enlèvement ou d'une conquête; suivant le plus grand nombre, de son plein gré, parce qu'elle cède à une passion violente. Une tradition importante dit que les Amazones vinrent de leur pays jusque sous les murs d'Athènes pour venger l'enlèvement de leur soeur. Celle-ci aurait combattu contre elles, aux côtés du héros dont elle est éprise, dans une grande bataille livrée entre la Pnyx et le Musée. 

D'aucuns la font mourir dans cette lutte; les autres la représentent comme provoquant le réconciliation entre les Amazones et les Athéniens, et épousant solennellement Thésée. Celui-ci la trahit plus tard pour Phèdre, ce qui fait qu'Antiope, pleine de fureur jalouse, entre en lutte contre l'infidèle et est tuée par Héraclès. Hippolyte, le favori d'Artémis, dont Phèdre va s'éprendre, est le fils de Thésée et de l'Amazone.

Il n'est pas difficile de retrouver dans ce mythe des vestiges d'un mythe solaire. Antiope est une personnification de la Lune, Phèdre (la brillante) est une aurore et Hippolyte une doublure de Phaéthon-Phosphoros, de l'étoile du matin que les Latins nomment Lucifer. La légende d'Antiope et des Amazones est une des plus populaires de l'Attique, comme l'attestent, avec les allusions des poètes, les nombreux vases peints qui représentent les épisodes de la lutte et ses conséquences. (J.-A. H.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2011. - Reproduction interdite.