.
-

Lisieux

Lisieux est une commune de France, dans le département du Calvados, sur la rive droite de la Touques. Population : 23 200 habitants.

Histoire.
Lisieux était, avant la conquête des Gaules, la capitale des Lexovii  et portait le nom de Noviomagus qu'elle quitta pour celui du peuple. Détruite au IVe siècle par les Saxons, elle fut relevée et fut, au VIe siècle, le siège d'un évêché, dont le titulaire devint seigneur temporel de la ville. Pillée par les Vikings en 877, elle fut comprise dans le duché de Normandie, lors de sa formation. En 1136, l'évêque Jean Ier ayant pris parti pour Etienne de Blois. Lisieux fut assiégée par Geoffroy Plantagenet, auquel elle fut livrée en 1141. Le mariage de Henri Il et d'Aliénor d'Aquitaine fut célébré en 1152 dans la cathédrale. En 1203, Philippe-Auguste s'empara sans coup férir de la ville et, depuis lors, elle jouit d'une paix complète jusqu'à la guerre de Cent ans, au cours de laquelle elle passa d'un parti à l'autre : prise notamment par les Anglais en 1417 et reprise en 1448. Depuis lors, elle fut encore troublée par la guerre du Bien public et surtout par les Guerres de religion. En 1562, les protestants, maîtres de la ville, pillèrent la cathédrale; toutefois, Lisieux échappa aux représailles et ne fut pas souillée par les massacres de la Saint-Barthélemy. Plus tard, elle prit parti pour la Ligue; prise par Henri IV, reprise par les Ligueurs, elle tomba en 1589 aux mains de l'armée royale commandée parle duc de Montpensier. Au XVIIe siècle, Lisieux prit un moment parti pour la Fronde, mais se soumit bientôt au duc d'Harcourt.

Monuments.
De l'époque romaine, il ne subsiste que quelques vestiges d'un édifice qu'on croit avoir été un théâtre. Des anciennes fortifications, il reste quelques pans de mur et des tours du XVIe siècle. L'église Saint-Pierre (mon. hist.), ancienne cathédrale, fut commencée par l'évêque Arnoul, au XIIe siècle, agrandie parla reconstruction du choeur en 1215, remaniée plus tard du XIIIe au XVIe siècle. C'est la plus ancienne église gothique de Normandie des chapelles se sont ajoutées aux bas-côtés, un collatéral, flanqué de trois chapelles absidales, entoure la choeur. Elle est dominée par une tour-lanterne, élevée en 1452 sous le carré du transept. Deux autres tours s'élèvent sur la façade, dont l'une, surmontée d'une flèche de pierre dentelée, date de 1579. Nombreuses oeuvres d'art, vitraux, stalles, tombeaux du XIIIe au XVIIIe siècle, mais presque tous mutilés. 

L'ancien palais épiscopal est un édifice du XVIIIe siècle. L'église Saint-Jacques a été construite de 1496 à 1501 par l'architecte Guillemot de Samaison; elle est surtout remarquable par des peintures murales du XVIe siècle, de belles verrières de la Renaissance, des stalles de la même époque provenant du Val-Richer et d'autres oeuvres d'art. Eglise de Saint-Désir, édifice du temps de Louis XV, ancienne église d'une abbaye de bénédictines, fondée en 1050 par une comtesse d'Eu et dont il subsiste quelques autres bâtiments des XVIe et XVIIIe siècles. Nombreuses et curieuses maisons anciennes du Moyen âge et de la Renaissance; celles de la rue des Fèvres, classées parmi les monuments historiques, sont les plus intéressantes. L'hôtel de ville a été construit en 1793. Le séminaire est un bel édifice qui renferme une riche bibliothèque et une galerie de tableaux. Jardin public planté de beaux arbres derrière l'évêché. (GE).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.