.
-

Histoire de l'Europe > La France > Géographie historique de la France
Histoire des îles d'Hyères
Bien longtemps avant notre ère, du XIIe au IXe siècle av. J.-C., les habitants des îles d'Hyères, des Ligures ou des Gaulois, pêchaient du corail autour des îles. Après les Phéniciens et les Rhodiens, les Phocéens, colonisateurs de la région méditerranéenne (600 av. J.-C.), nommèrent Stoechades (Stoichos = rangée) et distinguèrent les petites (près de Marseille) et les grandes (celles d'Hyères).

Pour l'identification des noms anciens et modernes de chacune d'elles, les avis sont partagés. Selon Desjardins, Pomponiana devait être une île, qui est devenue la presqu'île de Giens. Quant aux ruines que certains appellent de ce nom, à l'entrée de cette presqu'île, sur la plage d'Almanarre, ce seraient plutôt celles d'Olbia, dont les murs de fondation sont plus anciens que l'époque de la domination romaine

Dès les premiers siècles du christianisme, ces îles étaient fameuses par les fondations des pieux personnages qui vinrent s'y établir, mais qui furent fréquemment pillées par les pirates africains. Au XIVe siècle, le couvent de l'île du Titan était devenu désert lorsqu'il reçut un nouveau lustre d'un religieux érudit et poète, François d'Oberto, dit le Moine, en provençal le Monge des Îles d'Or. C'est à cette époque que fut employé le nom d'Iles d'Or, particulièrement affecté aux îles du Levant et de Port-Cros. 

En 1306, Porquerolles fut concédée par Charles II, comte de Provence et roi de Sicile, à Pierre Mège; mais, étant retournée à la couronne, le roi René put en investir (1471) le seigneur de Soliers, Palamède de Forbin. Sous le règne de François Ier, les pirateries redoublaient en ces parages; Barberousse, qui faisait aux îles d'Hyères un séjour habituel, inspirait surtout la terreur. En 1531, François Ier érigea en marquisat dit des îles d'Or les trois îles de Bagaud, Port-Cros et du Levant et les donna à Bertrand d'Ornesan. 

En 1536, Barberousse, devenu l'allié du roi de France contre Charles-Quint, hiverna aux îles d'Hyères. Le marquisat des Iles d'Or fit bientôt retour à la couronne et Henri II l'érigea de nouveau, en faveur d'un seigneur allemand, le comte de Roquendorff (1549). Celui-ci, un an après, cédait cette charge à Gabriel de Luiz d'Aramon. Porquerolles avait aussi changé de maître. Devenue la propriété des Pontevès, elle fit retour à la couronne sous Henri III, en 1579. Louis XIII (1637) donna l'île à François d'Ornano, dont la veuve la vendit, en 1658, à Mathieu Molé, chevalier de Malte. L'îlot de Bagaud eut à subir, le 17 juillet 1707, une descente de la part des flottes d'Angleterre et de Hollande.

L'occupation des Anglais, en 1793, après la prise de Toulon, ruina toutes ces îles. Dans l'île du Levant, une colonie pénitentiaire de jeunes détenus fut établie en 1850, pour être supprimée douze ans après. En 1811, Napoléon forma à l'île de Porquerolles un camp d'instruction et d'observation, où il rassembla jusqu'à 23,000 hommes. (Ch. Delavaud).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.