.
-

Nodier (Charles-Emmanuel), né à Besançon en 1780, cultiva d'abord l'histoire naturelle. Il se rendit à Paris en 1800, pencha vers les idées républicaines avant de devenir ardent royaliste, et fut relégué dans sa ville natale pour avoir composé, en 1802, une ode contre le premier consul. Après une vie incertaine, il fut nommé professeur de littérature à Dôle, et ensuite bibliothécaire à Laibach. Revenu à Paris en 1814, il se montra dans plusieurs journaux zélé défenseur de la cause royale, et fut anobli par Louis XVIII. Il devint en 1824 bibliothécaire à l'Arsenal et membre de l'Académie française en 1853. Il mourut en 1844. Romancier, poète, publiciste, philologue et critique, il a imprimé à tous ses ouvrages le cachet d'une élégante correction de style. Ses romans sont écrits sous la dictée d'une imagination quelquefois fantasque. Il a mêlé la fiction à l'histoire dans le Dernier Banquet des Girondins. Ses travaux de philologie et de critique, son Dictionnaire des onomatopées, son Examen critique des dictionnaires de la langue française, ses Eléments de linguistique, etc., lui assurent un rang parmi les écrivains qui savent allier le goût à la variété des connaissances. 
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2010. - Reproduction interdite.