.
-

Couplet

Couplet, n. m. - Petite strophe d'une chanson.  Le plus souvent les couplets sont égaux entre eux et finissent par un refrain. Rarement ils sont sur des airs différents; il en est ainsi dans la chanson de Sedaine, la Tentation de saint Antoine. Une chanson entière est quelquefois désignée par le nom de couplets. Dans le rondeau, les mêmes termes désignent les parties de la composition.

Le nom de couplets a été exclusivement donné aux chants dialogués des comédiens de l'ancienne foire Saint-Laurent, de Paris, dont le spectacle est devenu l'opéra-comique; il s'est appliqué depuis aux parties versifiées et chantées des pièces dites vaudevilles. Ces couplets, moins nombreux aujourd'hui qu'autrefois, ne sont pas toujours des hors-d'oeuvre; ils se rattachent à l'action, continuent très souvent le dialogue, et sont dialogués eux-mêmes. La forme et la place que leur donne l'auteur sont destinées à mettre en relief quelque pensée que la prose eût rendue moins saillante, quelque sentiment vif ou touchant, à éveiller l'attention du spectateur par le tour plus piquant du vers; et ils sont généralement terminés par un trait qui doit être aiguisé avec d'autant plus de talent et de finesse, qu'il constitue souvent tout le mérite du couplet. 

S'il arrive que le couplet ne se rattache pas très étroitement à l'action, c'est surtout lorsqu'il est composé en vue d'une allusion à quelque circonstance du jour, allusion que les spectateurs accueillent toujours avec plaisir, sans s'inquiéter si les convenances de l'art sont respectées. Le vaudeville se termine habituellement par un couplet final, qui répond à l'épilogue des comédies latines; mais la formule en est beaucoup plus variée: dans les anciens vaudevilles, chaque acteur chantait un couplet final, usage qui se conserva dans les Revues de l'année. Les couplets chantés en choeur à l'entrée et à la sortie des personnages sont dits couplets d'ensemble. On appelle couplet de facture, un long couplet, sans aucune interruption, et qui est une sorte de récit ou de description chantée.

Les couplets des odes modernes portent plus particulièrement le nom de stances; ceux des odes anciennes s'appellent strophes. Dans les pièces dramatiques de l'Antiquité, lorsque le choeur prend part au dialogue, on appelle couplet ce qui est dit alternativement par les choristes et par les acteurs.

Enfin, le mot couplet s'applique aussi aux chants d'église; on dit  : "Le 1er couplet du Lauda Sion. » (P.).

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.