.
-

Tore. - Moulure à profil convexe le plus souvent formé d'une demi-circonférence; le tore est surtout employé dans les bases des colonnes appartenant aux ordres antiques ou imités de l'antique. C'est ainsi que, aux figures de la page de ce site sur les Ordres d'architecture, on voit: fig. 4, un tore dans la base attique de l'ordre ionique romain du temple de la Fortune virile, à Rome, fig. 5, deux tores séparés par une scotie dans la base de l'ordre corinthien romain des trois colonnes subsistant du temple dit de Jupiter Stator; à Rome; fig. 6, deux tores séparés par deux scoties et un annelet avec deux filets dans l'ordre composite romain du baptistère de Constantin, à Rome. 

Le tore reçut le même emploi dans les ordres imités de l'Antiquité par Palladio, Vignole et les architectes de la Renaissance et des Temps modernes; et Jean Goujon a placé un tore dans la base servant de piédestal aux caryatides de la tribune de la salle dite des Antiques, au Louvre

On appelle toron la grosse moulure en forme de tore ou de boudin qui décore la partie supérieure des temples de l'ancienne Égypte, immédiatement au-dssous de la gorge qui; avec ce toron et un large filet au-dessus de la gorge, constitue toute la corniche de ces temples. (Charles Lucas).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.