.
-

Moulure. - Nom donné en général à toutes les parties de formes diverses, lisses ou ornées et simples ou composées, qui entrent dans l'ensemble du profil d'un membre d'architecture : base, fût, chapiteau, frise, corniche, archivolte, caisson, etc.; aussi trouvera-t-on à la page sur les Ordres d'architecture, et dans les figures reproduisant les ordres d'architecture, une indication complète de toutes les moulures indiquées sommairement ci-dessous.

La différence de profil et d'ornementation de moulures semblables constitue un des éléments les plus importants qui puisse permettre de reconnaître l'âge et le style d'un édifice; de là le grand intérêt que présentent les moulures au point de vue de l'archéologie. Les moulures, dont les plus habituellement employées se classent en plusieurs genres : 

les moulures simples, telles que l'astragale, la bande, le boudin ou tore, le cavet, l'échine ou quart de rond et le filet ou listel; 

les moulures inclinées, dont le champ ne suit pas la verticale; 

les moulures couronnées, qui sont surmontées d'un filet, etc. 

On appelle moulure rapportée toute moulure qui, au lieu d'être taillée, sculptée ou moulée à même la pierre, le bois, le métal ou toute autre matière formant enduit, est travaillée à part et appliquée sur une surface ou fond en vue de produire un effet semblable à celui que produirait la même moulure dégagée à même ce fond. 

Pendant le Moyen âge, dans les styles d'architecture roman ou gothique, les moulures ont été sensiblement différentes de celles décorant les monuments anciens de la Grèce et de Rome et ont consisté surtout en chanfreins, en onglets et en tores de formes variées, ainsi qu'en profils recouverts d'ornements tels que les besants, les billettes, les damiers, les dents de scie, les étoiles, les fuseaux, les losanges, etc. 

En menuiserie, les moulures sont dites à grand cadre, quand, taillées à même une pièce de bois, elles font saillie sur le bâtis du panneau avec lequel elles s'assemblent à rainure et à languette, tandis que les moulures sont dites à petits cadres quand, taillées à même le bâti et faisant corps avec lui, elles en effleurent la surface. (Charles Lucas).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.