.
-

Console

La console est un motif d'architecture ou de décoration, de forme souvent contournée, parfois rappelant la lettre S et qui, offrant à sa partie supérieure une saillie sur le parement du mur ou du support dans lequel il est incrusté, sert à recevoir les extrémités d'un membre de construction, linteau ou arc, ou à porter un objet isolé, statuette, buste ou vase. On appelle plus particulièrement corbeau toute console de pierre, de bois ou de fer, de forme simple et décorée ou non, mais qui, incrustée dans un parement, y remplit surtout l'office de soutien d'un membre d'architecture, lequel se trouve alors posé et porté en encorbellement. On emploie aussi les consoles pour buter la partie supérieure d'une construction, généralement d'une façade, et en répartir le poids et la poussée sur une plus grande surface de points d'appui inférieurs, mais, dans ce cas, les consoles jouant le rôle de contreforts ou d'amortissements et ayant leur partie basse plus saillante que la partie haute, sont dites consoles renversées. Des consoles renversées, disposées symétriquement de chaque côté d'un motif d'architecture, prennent le nom d'ailerons.

L'origine des consoles est des plus anciennes, au moins comme élément de construction, et il en fut fait grand usage par les Grecs et par les Romains dans la décoration des portes et des baies afin de soutenir les extrémités des corniches qui les couronnent : de là même vient le nom de prothyrides (au-devant des portes) sous lequel les consoles étaient connues dans l'antiquité gréco-romaine. 

Un console antique célèbre est celle de la porte de l'Erechthéion, à Athènes, la plus élégante peut-être qu'ait produite l'art grec à son apogée. Le temple dorique de Cora, ancienne villa du Latium, au Sud-Est de Velletri, offre une console plus simple mais conforme aux règles de Vitruve qui (I. IV, ch. VI) recommande de donner aux consoles, par le haut, une largeur égale au tiers de la largeur du chambranle de la porte et, par le bas, une quatrième partie de moins que par le haut, soit par le haut et par le bas de la largeur du chambranle. 

Un autre très bel exemple de console romaine ornée est celle qui sert de clef à l'arc de Titus, console décorée sur sa face principale d'une figure de femme armée. Mais toutes les consoles sont loin d'avoir toujours ces formes saillantes et allongées en forme d'S qui caractérisent les belles consoles antiques; souvent aussi elles ne présentent aucune décoration et se réduisent ainsi à de véritables modillons comme ceux des entablements d'ordre corinthien ou encore à de véritables mutules comme ceux des entablements d'ordre dorique. 

En dehors des corbeaux, dont il a été parlé plus haut et dont les architectes du Moyen âge tiraient un parti souvent très original qui s'est conservé de nos jours surtout dans les édifices religieux, les artistes de la Renaissance ont beaucoup employé les consoles et leur ont souvent donné de fortes saillies, soit, comme à l'époque moderne, pour porter des balcons, soit encore pour porter des étages d'attiques ou des galeries en encorbellement, parfois aussi pour porter des paliers d'escalier et, dès cette époque, les consoles ont souvent été décorées de têtes, d'écussons, de sirènes, et même de figures humaines formant caryatides
-

Paris : consoles du Pont Neuf.
Consoles ornées de mascarons du Pont Neuf, à Paris. © Photo : Serge Jodra, 2009.

Les consoles en bois, remplissant dans les intérieurs, à la partie supérieure des portes ou sous des galeries en menuiserie, le même office que les consoles en pierre à l'extérieur des édifices, affectent les mêmes formes et reçoivent la même décoration; mais souvent les serruriers contourent le fer et en forgent des supports ornés de rinceaux qu'ils disposent, comme consoles, pour soutenir des auvents vitrés ou des marquises, ainsi que l'on a pu en voir se développer, dans les dernières années du XIXe siècle, à l'entrée des principaux magasins de Paris. (Ch. Lucas).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.