.
-

Rinceau

Un rinceau. est un ornement sculpté en relief on gravé en creux, exécuté en mosaïque, peint ou doré, inspiré de certaines plantes ou branchages qui s'enroulent naturellement. Les rinceaux prennent souvent naissance dans une touffe de feuilles (généralement des feuilles d'acanthe, parfois de vigne) appelée culot et se développent et se prolongent ensuite avec symétrie, mais en s'agrémentant de détails variés. 

C'est surtout dans l'empire romain que les rinceaux, largement traités dans les frises des entablements d'ordre corinthien ou d'ordre composite, prirent le plus d'importance (fig. 1). 
-

Rinceau (Maison carrée, à Nîmes)
1. - Rinceau de la frise du temple 
de la Maison Carrée, à Nîmes.

Le style roman imita, parfois en peinture et sans leur donner grande ampleur, les rinceaux des édifices antiques; mais, dès la Renaissance reprirent faveur et furent traités avec une belle élégance, tantôt dans les frises, tantôt sur les faces verticales des pilastres (fig. 2). -
-

Rinceaux, par Androuet du Cerceau.
2. - Rinceaux composés par P. Androuet du Cerceau.

Un bel exemple de rinceaux de cette époque se voit à la galerie des Loges, au Vatican à Rome, ou Raphaël, dans les montants de ses arabesques, a entremêlé des rinceaux peints de stucs exécutés avec une rare perfection. Un autre exemple remarquable de rinceaux de la même époque, mais exécutés en mosaïque, est fourni par la décoration des pilastres du grand salon de la villa Albani, à Rome. (Ch. Lucas).
-

Rinceaux.
Rinceaux du portail roman de l'ancienne abbatiale Saint-Ursin, à Bourges. 
© Photo : Serge. Jodra, 2009.
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.