.
-

Constellations > Liste des 88

Le Bouvier

Bootes, Bootis, Boo

Constellation du Bouvier.



Découverte
La constellation du Bouvier se signale d'abord par son étoile orange Arcturus, qui semble comme placée en prolongement du "doigt" de la Grande Ourse.

Arcturus, dont l'étymologie du nom rappelle ses liens avec l'ours (Arctus), est une géante rouge de type spectral K2. Elle est, avec une magnitude de -0,05, l'étoile la quatrième étoile la plus brillante du ciel nocturne. Son éclat réel vaut 110 fois celui du Soleil (soit une magnitude absolue de -0,31) et son diamètre est équivalent à vingt fois celui de notre étoile. La distance d'Arcturus est de 37années-lumière. L'astre possède un important mouvement propre qui lui a fait parcourir près de deux fois et demi le diamètre de la pleine lune sur la voûte céleste depuis l'époque de Ptolémée.

Nekkar est une autre géante que son type spectral apparente à notre Soleil. Sa magnitude apparente est de 3,49 et sa distance de 220 années-lumière. La magnitude absolue qui en est déduite est de -0,64 = 150 fois la luminosité du Soleil.

Haris = Seginus est une étoile de la séquence principale éloignée de 86 d'années-lumière. Sa magnitude apparente est de 3,04, sa magnitude absolue de 0,96 (35 fois plus lumineuse que le Soleil).

Muphrid est une étoile de magnitude apparente 2,68, distante, comme Arcturus, de 37 années-lumière. Sa magnitude absolue est de 2,41, ce qui signifie que son éclat est 9,2 fois supérieur à celui du Soleil.

Delta Bootis est une étoile distante de 120 années-lumière et de magnitude apparente 3,46. Magnitude absolue : 0,69; éclat : 40 fois celui du Soleil.

[Les étoiles]

Excursion
Izar = Pulcherrima ("la plus belle"...) est une étoile binaire spectroscopique. La composante, la plus brillante est une géante de magnitude apparente 2,35, et de magnitude absolue -1,69 (400 fois la luminosité du Soleil). Le couple, situé à 200 années-lumière, est par ailleurs dans l'alignement d'une troisième étoile. Un astre écarté de 2,9" et de magnitude 7,0. Cela produit le rapprochement apparent, mais réussi, d'une étoile orange et d'une étoile verte, et justifie le surnom de l'objet... [Les étoiles multiples]

Exploration
Alkalurops = Mu-2, de magnitude 4,50 et de couleur blanche, est une double optique, dont le deuxième élément, de couleur orangée et écarté de 1'49", est une binaire vraie, située à 100 années-lumière de nous. Ce système, dont la composante principale est de magnitude 7,10 et dont la seconde composante, écartée de 2" est de magnitude 7,80, possède une période de 260 ans.

Orbite d'Alkalurops

C'est Herschel qui a découvert ce système le 10 septembre 1781; la comparaison des, observations de 1802 avec les premières lui montrèrent le caractère physique de ce groupe, que W. Struve et nombre d'astronomes ont depuis suivi assidûment; sauf au moment du passage au périastre, la distance des deux composantes est assez grande pour que le dédoublement soit, possible avec un objectif de six pouces; et, d'autre part, comme l'une des composantes est notablement plus faible que l'autre, les mesures n'offrent jamais de sérieuses difficultés.

L'intérêt principal de ce groupe est qu'il est en réalité ternaire; à 1'48" de mu-2 se trouve une étoile beaucoup plus brillante (de quatrième grandeur) m1 qui lui semble physiquement liée.

En effet, la position relative de ces deux étoiles n'a pas varié depuis les mesures de Struve en 1821, et l'on constate sur m-1 un mouvement propre assez fort de 0",16 en ascension droite et 0",10 déclinaison, mouvement que partage donc m-2. Malgré leur distance considérable (1' 48"), m1 et la binaire m-2 sont donc emportées dans l'espace par un mouvement commun, lequel leur fait parcourir environ 2' par siècle. Très probablement m-2 tourne autour de m-1 dans une orbite excessivement étendue et dans une période de très longue durée embrassant peut-être cent ou cent cinquante mille années (Ch. André, 1900).

Asellus II est une étoile double dont les composantes, écartées de 38,4" sont de magnitudes 4,80 et 8,30. Distance : 90 années-lumière.

Pi Bootis, éloignée de 400 années-lumière, est un système double, dont l'étoile la plus brillante est de magnitude 4,9 et la seconde composante de magnitude 5,8. Écartement : 5,0"

Dzêta Bootis est une étoile binaire dont les composantes accomplissent une révolution autour de leur centre de masse en 123 ans. L'élément le plus brillant est de magnitude 4,6. Le second, de magnitude 5,70, se trouve à 1,2". Distance : 350 années-lumière. Une troisième étoile existe à proximité.

Orbite de Dzêta Bootis

Xi Boo est une autre étoile multiple. 

Le système a été découvert par W. Herschel le 19 avril 1780; il est remarquable par l'inégalité de grandeur et de couleur de ses composantes (il ressemble, à cet égard, aux systèmes de Rhô Ophiuchus et de Eta Cassiopée), ainsi que par la grandeur de son excentricité et la distance considérable de ses composantes; malgré cette longueur du grand axe de son orbite, la durée de la période est relativement courte : on est donc porté à croire que, comme l'indique l'éclat de ses composantes, ce système n'est pas loin de la Terre; mais, d'un autre côté, son mouvement propre est faible (0",161) : il serait donc très intéressant que des observations spectroscopiques, faites sur ce groupe, tranchent la difficulté en nous donnant ses dimensions, sa masse et sa distance (Ch. André, 1900).
NGC 5466 est un amas globulaire dont la distance est estimée à 45 000 années-lumière et le diamètre à 120 années-lumière. Sa magnitude photographique est de 8,89. [Les amas globulaires]
NGC 5600 est une galaxie spirale vue de face. Magnitude 11,90.

NGC 5248 est une radiogalaxie spirale de type Sc, vue de 3/4 et de magnitude 11,40.
-

NGC 5258.
NGC 5248.
 Source : The STScI Digitized Sky Surveycompositage : Imago Mundi, © 2011.

NGC 5676 est ne galaxie spirale de même type que la précédente dans la classification de Hubble, et de magnitude 11,70. Elle est vue par la tranche.

[Les galaxies]

Curiosités
L'essaim d'étoiles filantes des quadrantides, dont le nom dérive de l'ancienne constellation du Quadrant Mural, a aujourd'hui son radiant dans le Bouvier. Cet essaim est actif  du 1erau 5 janvier. Son taux horaire zénithal (ZHR)  peut atteindre les 80 à 100 étoiles filantes à l'heure. Cela en fait l'un des essaims les plus actifs. Le corps dont sont issues les poussières qui le constituent est la comète de Machholz. 

A signaler enfin, au Sud de la constellation, une des premières naines brunes connues, GD 165B. Elle a été détectée au voisinage d'une naine blanche avec laquelle il forme un système binaire. Il s'agit d'un objet de type spectral L4, d'une masse estimée à plus de 65 masses joviennes et dont l'âge dépasse le milliard d'années. 

Les deux Jets infrarouges géants, nommés par leur découvreurs, la Nébuleuse Dumbbell (= battant de cloche) géante et la Nébuleuse de la Pousse de blé, ont été Dénichés début 2004 par R. Weinberger et B. Armsdorfer (université d'Innsbruck) dans les vieux enregistrements réalisés par le satellite IRAS qui officiait dans les années 1980. Adjacents, très longs (une vingtaine d'années-lumière) et fins, ils sont légèrement courbés et présentent plusieurs nodosités. Détectés dans l'infrarouge (à 60 µm et  100 µm), ils ont une température comprise entre 25 et 30 K. Leur distance est estimée à 190 années-lumière et  leur masse totale est équivalente à celle de notre Soleil. La grande distance mutuelle des deux structures  montre par ailleurs qu'elles s'éloignent l'une de l'autre depuis très longtemps, et doivent dès lors être mises en rapport avec des phases tardives de l'évolution stellaire. Cette étude préliminaire ne conclut pas de façon définitive sur la nature de ces objets dont on ne connaît pas d'autre exemple, mais suggère qu'ils ont pu être le produits de phénomènes impliquant des transferts de matière dans un vieux système binaire
-


Source : R. Weinberger et B. Armsdorfer, astro-ph/0402307.

Repérages
Le tableau ci-dessous donne les coordonnées (époque J2000,0) des objets du ciel profond mentionnés dans cette page : [Les systèmes de coordonnées]
Nom Ascension droite Déclinaison
NGC 5466 14h05m25s 28°31'39"
NGC 5600 14h23m46s 14°37'27"
NGC 5248 13h37m28s 08°52'48"
NGC 5676 14h32m44s 49°26'43"
.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.