.
-

Serpent, reptile dont on a fait le symbole du mensonge, de l'astuce et de l'envie, mais aussi l'emblème de la prudence et de la séduction. C'est sous la forme du serpent que le démon tenta Ève dans le Paradis terrestre. Dans l'ancienne Égypte, le serpent entourait la tête d'Isis, le sceptre d'Osiris, le corps de Sérapis. Dans la mythologie grecque et romaine, des serpents arment le fouet des Furies et forment leur chevelure; ils entourent le caducée de Mercure / Hermès.

Le serpent était l'attribut d'Esculape / Asclepios, dieu de la médecine, et d'Hygie, déesse de la santé, parce que, changeant de peau tous les ans, il rappelait le malade entrant par la santé dans une nouvelle vie. Un serpent sur un trépied marquait l'oracle de Delphes, sans doute en souvenir de Python, tué par Apollon à Delphes. Pour les Chrétiens, le serpent est l'image de l'esprit malin; il est représenté vaincu au pied de la croix, ou foulé sous les pieds de la Vierge immaculée. Un serpent qui mord sa queue est le symbole de l'éternité. On rencontre également le serpent dans le cérémonial et le symbolisme des sectes gnostiques dites des Ophites. (B.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.