.
-

Caducée

Caducée. - Attribut de certaines divinités qui, dans les mythologies grecque et romaine, ont pour fonctions de porter les messages et de dispenser les faveurs de l'Olympe, telles que la Paix, Iris et la Victoire et surtout Hermès / Mercure. Il semble à l'origine que le caducée n'ait été autre chose qu'une baguette terminée à l'extrémité supérieure par un renflement, et qui avait pour propriété de changer en or ce quelle touchait, c. -à-d. une baguette magique. C'est dans ce sens qu'Hermès, dans les Hymnes homériques, porte le titre : à la baguette d'or. Dans l'épisode final de l'Odyssée, il chasse devant lui, vers l'Erèbe, avec cette même baguette, les prétendants tués par Ulysse ; elle a aussi pour propriété d'endormir, et, à ce titre, elle est l'attribut d'Hermès psychopompe. 
Symbole de la prospérité, elle est en même temps l'emblème de la paix. C'est alors un bâton d'olivier à trois branches, dont l'une sert de poignée ( figure ci-dessus, prise sur une urne funéraire), tandis que les deux autres se réunissent à l'extrémité. Comment ces deux branches se sont-elles changées en serpents (symboles de la médecine, via Asclépios / Esculape, dont ils sont les attributs) s'enroulant autour de la baguette et finalement ornés d'ailes qui s'adaptèrent à la tête de chacun d'eux, ainsi qu'on voit sur le Mercure en bronze trouvé en Arles et dont on donne la figure ci-dessous?

Peut-être est-ce en vertu de la légende qui raconta qu'avec sa baguette (première manière) Hermès sépare deux serpents. Plus probablement la légende est née du symbole, lequel aurait surtout une raison artistique et décorative. Au XIXe siècle, des archéologues ont voulu voir un attribut de Baal implanté d'Orient, mais rien
ne justifie cette opinion. Aux temps historiques, le caducée, sous sa dernière forme, est surtout l'attribut de Mercure, dieu des marchands et des relations pacifiques; on le donne également aux hérauts chargés des négociations, même dans des représentations figurées, d'origine romaine. Cependant les Fétiaux ne sont jamais figurés qu'avec les sagmina traditionnels, quoique, sur les plus anciennes monnaies de Rome, on voie déjà Mercure muni du caducée, et que le nom désignant ce symbole soit une traduction populaire et non savante du mot grec kèrukeion. (J.A. Hild).



En bibliothèque - L. Muller, Ueber den Hermesstab, Copenhague, 1864;  Preller, Griech. Mythol., I, 333-335.
Caducée (terme d'héraldique). - Figure artificielle représentant une verge surmontée de deux ailes éployées et accolée de deux hisses entrelacées et
affrontées, de sorte que la partie supérieure de leur corps forme un arc. Le caducée est peu employé; il est considéré comme un symbole de paix et de concorde.
C'est aussi un bâton d'ivoire qui, placé dans l'écu. Il indique la charge de maréchal d'armes; il représente le bâton que le roi remettait jadis au chevalier choisi par le roi d'armes pour être son maréchal, c. -à-d. son premier assesseur.  (G. de G.).
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.