.
-

Melun

Melun est une commune de la France, dans le département de Seine-et-Marne, sur la Seine, au confluent de l'Anqueuil. Population : 35 700 habitants.

La ville de Melun se compose de trois quartiers séparés par la Seine : l'Île qui est l'ancienne Melodunum, l'oppidum des Senones, cité par César, la ville proprement dite qui s'élève en amphithéâtre sur la rive droite de la Seine, centre de commerce et de l'administration, et enfin le faubourg Saint-Ambroise sur la rive gauche, quartier moderne aux abords de la gare.

Histoire.
La ville gauloise fut prise par Labiénus dans la campagne de l'an 53 av. J.-C.; elle survécut aux invasions, fut prise plusieurs fois par les Vikings au IXe siècle. Les premiers rois capétiens y eurent une résidence dont les vestiges ont été retrouvés à la pointe d'aval de l'Ile sur l'emplacement occupé aujourd'hui par le jardin botanique; le roi Robert fonda à l'autre extrémité de l'Île, où se trouve aujourd'hui la maison centrale de détention, la collégiale de Notre-Dame. Le roi Robert II, le roi Philippe Ier moururent au château de Melun. Abélard vint en 1102 enseigner à Melun et y attira un concours énorme d'étudiants. En 1358, la ville fut prise par Charles le Mauvais qui en fut chassé par Du Guesclin. Le roi d'Angleterre' 'Henri V s'en empara, après un long siège, en 1420; une révolte des habitants bientôt secondés par Jeanne d'Arc réussit à rendre la ville à Charles VII en 1430. En 1588, le duc de Guise, après la journée des Barricades, tenta vainement un coup de main sur la ville. L'année suivante elle se déclara pour la Ligue; Henri IV l'assiégea quelques jours et la réduisit le 11 avril 1590.

Monuments.
Les monuments les plus intéressants se trouvent dans l'Ile; ruines du cloître'' Renaissance du prieuré de Saint-Sauveur; maison également Renaissance dite de la Vicomté, tour de l'ancien château royal dite tour de César; église Notre-Dame (mon. hist.), édifice roman avec réfections des XIIe, XVe, XVIIe et XIXe siècles. Dans la ville proprement dite, église de Saint-Aspais, édifice des XVe et XVIe siècles, avec des vitraux de la Renaissance; clocher de l'ancienne église de Saint-Barthélemy, construction des XVIIe et XVIIe siècles. L'hôtel de ville a été élevé en style de la Renaissance en 1847 et a englobé un édifice plus ancien. Dans le mur de l'abside de Saint-Aspais a été encastré en 1872 un médaillon en bronze de Chapu, représentant Jeanne d'Arc et rappelant la délivrance de la ville en 1430. Près de la même église une inscription indique la maison natale de l'écrivain Jacques Amyot, auquel a été élevée une statue due à E. Godin. (GE).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.