.
-

Hathor

Hathor. - Déesse égyptienne à tête de vache vénérée à Aphroditopolis et à Dendérah, épouse d’Horus. Elle est un composite de nombreuses déesses locales dont elle a endossé les multiples personnalités et attributs. Après Isis, c’est la principale divinité locale féminine d'Égypte. On la considérait sous trois caractères différents :
1° Comme la mère des dieux;

2° Comme la nourrice des divinités supérieures;

3° Comme l'épouse de Phré (le Soleil) ou la déesse de la beauté.

Elle peut également apparaître comme une déesse des arbres (Memphis).

Temple d'Hathor à Denderah.
Temple d'Hathor, à Denderah.

La vache symbolisant la maternité et l'allaitement, la déesse à tête de vache représente d'une manière générale la mère du Soleil et n'est pas nécessairement Hathor, mais peut s'appeler Neit, Isis, Nehemauït, Noub-Hotep, etc., suivant les localités, de même que la déesse léontocéphale n'est pas nécessairement Sekhet.

Hathor signifie « habitation d'Horus », dénomination très congruente à sa qualité de mère du Soleil renaissant, qualité d'où découle naturellement son rôle de ciel nocturne dans lequel l'astre semble se renouveler : à ce titre, sous le nom de déesse Noub (déesse d'or), elle anime sous la formé d'une vache la montagne de l'occident dans laquelle se couche le soleil. L'humain parvenu au soir de la vie et se couchant dans la mort était assimilé au soleil disparu à l'horizon, et la salle de l'hypogée dans laquelle était déposé le sarcophage s'appelait Noub comme la déesse, réceptacle de l'astre couché. 

En conséquence de ce rôle particulier, Hathor était appelée Dame de l'Ouest et présidait à l'ouest de Thèbes et de la Thébaïde, d'où le nom de Pathyris « appartenant à Hathor » donné à ce district qui comprenait jusqu'à Hermonthis; car cette déesse était censée recevoir dans ses bras le soleil au moment ou il se couchait derrière la montagne. De même que Nout personnifie le ciel diurne, Hator personnifie le ciel nocturne et, comme Nout, on la voit dans un sycomore donnant à boire et à manger aux âmes des morts.
-

Hathor.htm
1, Hathor à tête de vache; 2,  Hathor animant la montagne de l'Occident; 3, Hathor jouant de la musique. - Hathor est généralement représentée soit comme une vache au pelage étoilé (ce qui laisse penser qu’elle a pu être initialement une déesse du ciel, différente de Nout), soit comme une femme à tête de vache (le disque solaire surmonté de deux plumes est placé entre ses cornes).

Dans l'art gréco-égyptien, elle a une tête de femme; sa coiffure est le vautour, surmonté d'une espèce de chapiteau, avec les cornes, le disque et les deux plumes. Ou bien, elle est représentée comme déesse mère, et allaite le jeune Horus. Dans les peintures, elle est presque toujours de face, chose rare en Égypte.

La tête féminine d'Hathor, munie d'oreilles de vache, forme les chapiteaux d'Abou-Simbel, de Denderah et d'autres temples, et elle orne des naos, des coffrets et beaucoup d'emblèmes sacrés. On en a conclu qu'elle devait être, pour les Egyptiens, la déesse de la beauté comme Aphrodite pour les Grecs, et son nom de déesse d'or (Noub) a fait songer à une Chrysé Aphrodité. Elle est appelée à Edfou la déesse aux doux yeux. Quelques sculptures de Denderah peuvent faire croire qu'elle présidait aux rires et aux jeux ainsi qu'aux parures symboliquement désignées par le collier. Comme dame des jeux et de la danse, elle est représentée portant le tambourin. Un certain collier divin est surmonté d'une tête d'Hathor. A Hathor était consacré un poisson aux légendes duquel est associé le nom de cette déesse. Elle était adorée à Abou-Simbel, à Thèbes, à Héliopolis, à Kousae, à Nefrous, au Sinaï, dans le Pount. Les textes du Sinaï disent qu'elle en était la divinité locale. Il en résulte qu'elle y personnifiait la divinité femelle. L'identification d'Hathor avec Astarté, avec la déesse nue Kadesh et avec Anta, nous montre qu'elle représentait dans ces régions la divinité femelle asiatique.

Elle apparaît sur les plus anciens monuments. Des temples lui furent élevés dans toutes les parties de l'Egypte. Dans l'île de Begeh elle est accompagnée par Khnoun, à Ombos par Sebek Ra et Khons, à Edfou par Horus, à Denderah par Hor-Hout. Sur la porte du Sud de Karnak, elle est représentée comme l'épouse de Ptah.

La vache, outre son symbolisme de maternité solaire, a une valeur cosmogonique mise en relief par Brugsch dans sa mythologie égyptienne : elle représente, selon lui, le principe féminin du Cosmos, comme le taureau représente la force masculine et créatrice de la substance primordiale. (Paul Pierret).
-

Hathor.
Tête de la déesse Hathor sur une des colonnes du temple funéraire  d'Hatshepsout
à Deir el-Bahari. Source : The World Factbook.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2011. - Reproduction interdite.