.
-

Corne. - Les cornes étant le principal instrument de la force des taureaux, c'est sans doute comme symbole de puissance que certains dieux et certains héros furent représentés avec des cornes : c'est ainsi que Dionysos / Bacchus, Amon, Sérapis, Isis, s'offrent à nous sur les anciennes médailles. Beaucoup d'autels étaient ornés de cornes. 

Des princes prirent aussi cette marque de distinction, entre autres, les rois de Macédoine; Séleucus Ier, roi de Syrie, et Lysimaque, roi de Thrace, portent à la tête, sur les médailles, l'un une corne de taureau, l'autre une corne de bélier. Les traditions juives donnaient des cornes à Moïse, et Michel-Ange les a suivies dans son admirable statue de ce législateur au tombeau de Jules II. Une idée symbolique a fait représenter le Diable avec des cornes.


Les cornes d'animaux ont été vraisemblablement les plus anciens vases à boire (rhytons), et, quand on ne s'en servit plus, on continua de donner leur forme aux Vases.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.