.
-

Deiphobe

Déiphobe - Deux personnages de la mythologie grecque portent ce nom. 

D’abord une sibylle de Cumes, d'après Virgile (Enéide, VI, 36) qui en fait la fille de Glaucus prêtresse d'Apollon et d'Artémis

Aimée Apollon dans sa jeunesse, elle lui avait demandé de vivre autant d'années qu'elle tenait de grains de sable dans ses mains, mais elle oublia de demander en même temps une jeunesse inaltérable. 

Quand Enée vint en Italie, elle avait déjà 700 ans : c'est elle qui le guida aux Enfers; c'est elle aussi, suivant Servius, qui vendit à Tarquin les Livres Sibyllins.

L’autre Déiphobe (Deiphobos), est un prince Troyen, fils de Priam et d'Hécube. Avec Pâris il tue Achille. Il s'oppose à la reddition d'Hélène après la mort de Pâris, puis épouse celle-ci. 

A la prise de Troie, Ulysse et Ménélas se portent à son palais et après une vive résistance il est poignardé par Ménélas, qu'Hélène même avait introduit dans sa maison. Deiphobe, dont il est peu question dans l'Iliade, joue un grand rôle dans les oeuvres ultérieures de Virgile, Quintus de Smyrne, Dictys de Crète, etc. 

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.