.
-

Cumes ou Kyme (géographie ancienne). - Nom de plusieurs villes importantes de l'ancienne Grèce. La première était située en Eubée; la seconde, colonie de celle-ci, sur la côte d'Eolie, en Asie Mineure; la troisième, colonie de la première, en Campanie. L'usage s'est établi de réserver à celle-ci le nom de Cumes.

La Cumes italienne était, comme sa métropole, une cité ionienne. La fondation en est très ancienne, antérieure au grand mouvement de colonisation de la Grande-Grèce; on la place au XIe siècle av. J.-C. Les colons s'établirent d'abord à Aenaria (île d'Ischia), puis définitivement au Nord du cap Misène, sur la terre ferme. Cumes, la plus ancienne ville grecque d'Italie, métropole de Naples, parvint à une grande prospérité et domina la Campanie, qui fut presque grécisée. 
-

Cumes
Vue d'une porte de l'ancienne ville de Cumes.

Son histoire nous est à peu près inconnue avant le Ve siècle. A cette date y régnait le tyran Aristodème. Affaiblie par les Etrusques, Cumes leur infligea, en 474, une défaite mémorable avec l'appui de Syracuse. Mais les Sabelliens, qui succédèrent aux Etrusques en Campanie, n'étaient pas moins redoutables. En 420, les Samnites s'emparent de Cumes; en 350, elle passe aux Romains, qui en firent une colonie. Ils avaient d'ailleurs avec elle d'anciennes relations : de là leur venaient les cultes d'Apollon, de Cérès-Demeter, les livres sibyllins, etc. Sur ceux-ci et la Sibylle. L'ancienne ville de Cumes était au Nord de Baïes, qui lui succéda à l'époque romaine.

Cicéron et bien des Romains distingués eurent des villas à Cumes. La ville, complètement déchue et abandonnée, fut définitivement ruinée par les Napolitains en 1203. Ses ruines sont peu importantes : on y remarque un amphithéâtre, l'acropole, des tombeaux, la maison qu'on appelle tombeau de la Sibylle et de nombreuses grottes creusées dans le roc.

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.