.
-

Calydon

Calydon. - Ville et forêt d'Etolie, célèbre dans la mythologie grecque pour le sanglier monstrueux qui envoya Artémis, et pour la chasse qui s'ensuivit, sous la conduite de Méléagre, fils d'Oenée, roi de la contrée. 

Suivant la tradition homérique, OEnée faisant un jour des sacrifices à tous les dieux, pour leur rendre grâce de la fertilité de l'année, oublia la seule Artémis. La déesse, irritée, envoya un sanglier terrible par sa force et par sa taille, qui ravagea toutes les terres d'Oenée, déracina les arbres, et désola les campagnes. Méléagre assembla de toutes les villes voisines un grand nombre de classeurs et de chiens, et parvint à tuer le monstre.

L'armée qu'il rassembla pour combattre le sanglier de Calydon était composée des héros suivants : Dryas, fils d'Arès; Idas et Lyncée, fils d'Apharée; les Dioscures; Thésée, fils d'Egée; Admète, fils de Phérès; Céphée et Ancée, fils de Lycurgue; Jason, fils d'Éson; Iphiclès, fils d'Amphitryon; Pirithoüs, fils d'Ixion; Pélée, fils d'Éaque; Télamon, de Salamine; Eurytion, fils d'Actor; Amphiaraüs, fils d'Oïclée; et, avec eux, les fils de Thestius, Iphiclus, Evippus, Plexippe, Eurypyle. Ces derniers, oncles de Méléagre, se nomment encore dans les anciens textes, Taxée et Plexippe ou Prothoüs et Cométès. 

Ovide comprend de plus au nombre des chasseurs calydoniens : Acaste, Échion, Eupalamus, Eurytus, Hippasus, Hippotholis, les Hippocootides, Iolas, Caénée, Otéatus, Laërte, Lélex, Leucippe, Mopsus, Nestor. Panopée. Pélagon, Phoenix, Phylée. 

Hygin clôt la liste par les noms d'Asclépios, d'Alcon, d'Euphémus, de Deucalion, et d'Hippotès.

Un point important à noter dans les mythes qui se rapportent à cette expédition, l'un des plus mémorables événements de la mythologie grecque, c'est l'introduction, qui n'a lieu que postérieurement à Homère, de l'Artémis arcadienne, Atalante, au milieu des chasseurs calydoniens. Oenée ayant accueilli chez lui les guerriers de l'expédition, et les ayant traités pendant neuf jours, le dixième.

Céphée et Ancée parurent dédaigner d'aller à la chasse avec une femme; Méléagre, qui avait eu ou eut plus tard d'Atalante un fils nommé Parthénopée, les força d'admettre l'amazone dans leur compagnie. Lorsqu'ils furent tous rassemblés autour du sanglier, Hylée et Ancée furent tués par cet animal; Pelée tua involontairement Eurytion d'un coup de flèche; Atalante blessa la première l'animal d'un coup de flèche dans le dos. Am phiaraüs lui perça ensuite l'oeil, et Méléagre le tua enfin en le perçant au côté. Après en avoir ôté la dépouille, prix promis par OEnée au vainqueur, il la donna à Atalante; les fils de Thestius, se croyant déshonorés si une femme avait le prix en présence de tant d'hommes, la lui enlevèrent, disant qu'elle leur appartenait par droit de naissance, si Méléagre ne la prenait pas pour lui. Irrité de cela, Méléagre les tua, et rendit la peau du sanglier a son amante. Althée vengea ses frères en brûlant le tison fatal, et la vie de son fils, auqule le destin était lié, finit avec lui. 

Le fameux sanglier de Calydon (qui n'était qu'une laie blanche, suivant Athénée) est donné par quelques auteurs comme un descendant de la laie de Crommyon. On montrait ses dents à Tégée, dans le temple d'Athéna Alée, et l'épieu de Méléagre, dans celui d'Apollon à Sicyone.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.