.
-

L'île Saint-Paul
L'île Saint Paul est une île de l'Océan indien (77.51 E; 38.72 S), à 60 kilomètres de l'île Amsterdam, longue de 5 kilomètres, large de 3 kilomètres. C'est un cratère volcanique dont le côté Nord-Est s'est effondré et a livré passage à la mer; à l'intérieur se trouve ainsi une lagune profonde de 69 m, mais dont la communication avec la mer est gênée par deux flèches de débris mobiles. A l'intérieur du cratère sont encore des sources thermales et des fumerolles, quoique le volcan paraisse en sommeil depuis deux siècles. 

Il n'y a pas d'arbres, mais seulement des mousses et des herbes; les plantes maraîchères que l'on y a plantées se sont maintenues, mais chétives, à l'exception du chou, qui a prospéré. 

On y trouve quelques papillons et même une espèce d'abeille. Les cochons introduits n'ont vécu que peu d'années; seuls les chats, les souris et les rats ont persisté, et, réunis par la misère, vivent en bonne intelligence dans les cavernes. La flore et la faune ont quelque affinité avec celles de l'Afrique du Sud, mais aucune avec celles des Mascareignes. Le climat est inégal, les tempêtes fréquentes et les ressources nulles, sauf en poisson. Aussi Saint-Paul est-elle restée inhabitée. 

Découverte en 1617-49 par des Hollandais, elle fut revue et baptisée en 1633 par van Diémen. Réclamée par l'Angleterre, elle appartient à la France et dépend des partie des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises). Les colons de la Réunion y ont fait, au XIXe siècle, quelques tentatives d'établissement, infructueuses il est vrai.



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.