.
-

Cambium

On donne le nom de cambium  (du latin cambio = j'√©change, expression de basse latinit√©, qu'on trouve dans un ouvrage attribu√© √† tort √† Apul√©e) √† un tissu v√©g√©tal qui est responsable de la croissance en √©paisseur des plantes vasculaires, comme les arbres. Il se trouve g√©n√©ralement entre le bois (xyl√®me) et l'√©corce (phlo√®me) d'une plante. Il existe principalement deux types de cambium :
‚ÄĘ Le cambium vasculaire (ou cambium fasciculaire) est le type de cambium le plus commun. Il se trouve entre le xyl√®me et le phlo√®me dans les tiges, les racines et les branches des plantes dicotyl√©dones (plantes √† deux cotyl√©dons). Le cambium vasculaire est responsable de la production de nouveaux vaisseaux conducteurs de s√®ve (xyl√®me et phlo√®me), ce qui permet √† la plante de grandir en √©paisseur.

 ‚ÄĘ Le cambium de li√®ge (ou cambium sub√©reux) se trouve dans l'√©corce externe de la plante. Il est responsable de la formation de nouvelles cellules de li√®ge, qui prot√®gent la plante contre les dommages physiques et les infections. Le cambium de li√®ge est particuli√®rement important dans la croissance en √©paisseur des arbres et intervient dans la formation de l'√©corce externe.

En plus de ces deux types principaux, il existe également d'autres types de cambium qui sont moins communs ou qui sont spécifiques à certains groupes de plantes. Par exemple :
‚ÄĘ Le cambium interfasciculaire se trouve entre les faisceaux vasculaires dans le cylindre central des tiges monocotyl√©dones (plantes √† un seul cotyl√©don).
‚ÄĘ Le cambium de formation de rayons produit les rayons ligneux dans le bois des arbres, qui servent √† transporter l'eau et les nutriments lat√©ralement dans le tronc.
Ces différents types de cambium contribuent tous à la croissance en épaisseur des plantes, en produisant de nouveaux tissus qui permettent à la plante de s'étendre et de se renforcer au fil du temps.

Durant la p√©riode de v√©g√©tation qui suit celle de sa formation, le tissu utriculaire du cambium se transforme du c√īt√© externe en une nouvelle couche de liber, du c√īt√© interne en une nouvelle couche d'aubier. A mesure que se compl√®te ce travail d'organisation, la s√®ve descendante d√©veloppe entre les deux nouvelles couches un cambium qui formera celles de l'ann√©e suivante, et ainsi de suite. 

Cette solidification du cambium en bois et en fibres corticales, s'effectue en même temps sur tous les points de la tige. Les bourgeons, en développant les feuilles, exercent sur ce phénomène une puissante influence, parce qu'ils agissent énergiquement sur la circulation de la sève à lequelle il est étroitement lié.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
[Aide][Recherche sur Internet]

¬© Serge Jodra, 2024. - Reproduction interdite.