.
-

La sculpture en Espagne
La sculpture était pratiquée avec succès en Espagne dès Ie XIe siècle : alors florissait en Castille un certain Aparicio, par qui le roi Sanche le Grand fit faire une châsse de Saint Millan. Au siècle suivant, Mateo, sculpteur et architecte, construisit la cathédrale de Santiago en Galice, et l'orna de statues et de bas-reliefs. Bartolome fit, en 1278, des statues pour le portait de la cathédrale de Tarragone, où l'on en voit aussi quelques-unes de Jacques Castayls, artiste catalan du XIVe siècle. En 1410, Centellas sculpta les stalles du choeur de la cathédrale de Palencia. On voit à celle de Tarragone un beau retable en marbre, commencé en 1423 par Pierre Juan, et achevé par Guilhem de la Mota. L'église épiscopale de Séville contient de nombreux ouvrages de Laurent Mercadande et de son élève Onuphre Sanchez. 

Dans la seconde moitié du XVe siècle, Gil de Siloé se fit une grande réputation à Burgos par le tombeau du roi Jean II, et Paul Ortiz à Tolède par celui du connétable Alvaro de Luna. 

Parmi les sculpteurs du XVIe siècle, on distingue : les architectes Becerra, Berruguete et J.-B. Monnegro, qui subirent l'influence de la Renaissance italienne; Jean Olozaga, dont les ouvrages ornent la cathédrale de Huesca; Sébastien de Aponte, qui exécuta les stalles du choeur du collège de Medina del Campo; Juan Perez, qui fit des statues colossales pour le dôme de la cathédrale de Séville; Barthélemy Ordonez, auteur du magnifique tombeau du cardinal Ximénès dans l'église du collège de Saint-Ildefonse ; Pierre de Valdelvira, qui se forma principalement sur les ouvrages de Michel Ange

Le XVIIe siècle a vu fleurir Grégoire Hernandez, dont on voit les ouvrages à Madrid, à Salamanque, et surtout à Valladolid; Juan Martinez Montañez, que peu d'artistes espagnols ont égalé pour les attitudes et les draperies; Juan de Rebenga, habile à exécuter de petites figures en cire. 

Au XVIIIe appartiennent Juan de Hinestrosa, habile à faire des animaux en bois et en terre, qu'il coloriait ensuite avec beaucoup d'art; Antonio Salvador, qui se fit une grande réputation par ses crucifix

Enfin, dans le XIXe siècle, se sont particulièrement distingués José Alvarez, Antonio Sola, Medina, Ponzano, Francisco Perez del Valle, Esteban de Agreda et Francisco Elias. (B).

.


[Histoire culturelle][Biographies][Dico des arts]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.